L'enseigne iconique Sears au bord de la faillite

La célèbre chaîne américaine de grands magasins Sears est lourdement endettée et envisage toutes les options, dont une réorganisation radicale ou même une faillite. De plus amples détails suivront dans le courant de la semaine.

 

Plan de sauvetage

Selon le Wall Street Journal, le retailer aurait fait appel à des conseillers en vue de préparer une éventuelle procédure de faillite. L'enseigne déficitaire est lourdement endettée et doit payer une dette de 134 millions de dollars lundi prochain, mais ne dispose pas pour l'instant des moyens financiers nécessaires.

 

Outre la faillite, la chaîne explore également d'autres pistes : le CEO Eddie Lampert, qui détient une participation de 31% dans l'entreprise (et encore 19% via son fonds d'investissement ESL Investments), travaille depuis des années à un plan de sauvetage et ne veut pas y renoncer. Il a donc proposé de vendre pour 1,5 milliard de dollars d'immobilier. Il aurait également émis une offre d'environ 400 millions de dollars pour reprendre la marque maison d'appareils ménagers Kenmore.

 

La chaîne de grands magasins Sears est une icône du retail américain, dotée d'une riche histoire. Fondée en 1892 sous le nom Sears, Roebuck and Company, l'enseigne s'est ensuite développée jusqu'à devenir le plus grand retailer des Etats-Unis, jusqu'à ce que Walmart le détrône en 1989. Ces dernières années le retailer a fortement décliné. En 2010 Sears comptait encore 3.500 magasins physiques, aujourd'hui il n'en reste plus que 506.