Que nous apprend le rapport annuel de Colruyt ?

Que nous apprend le rapport annuel de Colruyt ?
Photo Colruyt Group

Colruyt Group vient de publier son rapport annuel 2016-2017. Plus de 200 pages de lecture, dont une partie détaille des chiffres déjà connus. Les informations de fond et les cas présentés dans cet ouvrage se révèlent néanmoins riches d’enseignements.

Projets d’expansion

Les moments forts de l’exercice écoulé selon Colruyt Group ? La vente de la division foodservice française Pro à Pro, le lancement de la carte Xtra, l’ouverture de deux marchés couverts Cru à Wijnegem et Gand, le projet de bus-bureau, le lancement de l’app MyColruyt et de l’app SmartWithFood, et l’inauguration de l’unité de production Fine Food Meat 2. Nous nous concentrerons sur les activités retail.


Au cours de l’exercice écoulé, un seul nouveau magasin Colruyt Meilleurs Prix a ouvert ses portes (à Walcourt) et un autre a fermé (à Quiévrain). Le nombre de magasins reste donc stable à 237, même si 8 000 m² de surface de vente supplémentaire ont été créés suite à l’agrandissement de plusieurs succursales. Le déploiement de la quatrième génération de magasins s’achèvera par ailleurs fin 2017.


Le distributeur reste assez vague quant à ses projets d’expansion. Une dizaine d’ouvertures sont prévues dans les années à venir, à commencer par Épinois. Au cours du prochain exercice, un quatrième magasin ouvrira à Wemperhardt au Luxembourg. Trois succursales luxembourgeoises supplémentaires viendront s’y ajouter dans les années à venir.


Croissance du canal en ligne

Suite à l’ouverture de quatre nouveaux points d’enlèvement, Collect & Go en possède aujourd’hui 180 en Belgique et au Luxembourg : 170 attenant à un magasin Colruyt et dix en site propre. Trois de ces points d’enlèvement sont des ‘drives’, où des collaborateurs chargent les achats dans le véhicule (ailleurs, c’est le client qui s’en occupe).


Colruyt se montre assez avare de chiffres à propos de son service en ligne : on apprend que le chiffre d’affaires a augmenté de 15 % et que Collect & Go a attiré 75 000 nouveaux clients. Les produits Bio-Planet sont disponibles dans 80 points d’enlèvement Collect & Go. Au cours du prochain exercice, Collect & Go prévoit huit nouveaux points d’enlèvement et l’agrandissement de quinze points d’enlèvement existants.
 

Magasins urbains

OKay a connu une hausse de son chiffre d’affaires supérieure aux prévisions, principalement grâce à l’ouverture de dix nouveaux magasins : huit succursales OKay et deux magasins urbains OKay Compact. Une succursale (Etterbeek) a fermé ses portes car le bâtiment va être démoli. On dénombre aujourd’hui 129 magasins OKay, dont six OKay Compact. Des ouvertures supplémentaires de la formule citadine ne sont pas prévues au prochain exercice. En revanche, la formule OKay ‘classique’ table sur six ouvertures par an et 180 magasins à terme.


Bio-Planet a ouvert cinq magasins et en possède désormais 24. La formule entend en ouvrir trois par an au cours des prochaines années. L’année prochaine, ce sera au tour de Malines, Marcinelles et Mol. Le marché couvert Cru est passé de un à trois établissements et a ouvert deux coins resto. D’autres ouvertures ne sont pas prévues lors du prochain exercice : l’enseigne veut prendre le temps d’apprendre et d’optimiser ses processus, mais souligne qu’elle croit fermement en son concept qui répond selon elle à un réel besoin du marché.


Retail Partners Colruyt Group livre actuellement 215 magasins Spar, 68 magasins Alvo et 120 commerçants indépendants (dont 31 Mini Market). L’ouverture de sept nouveaux magasins Spar est au programme l’année prochaine. Douze magasins seront également convertis au concept de nouvelle génération.

 

Pop-ups

Dreamland opère sur un marché stagnant et subit la concurrence de webshops étrangers populaires, admet Colruyt. La chaîne vend elle aussi davantage en ligne. Une nouvelle succursale a été inaugurée à Gosselies, et une autre ouvrira à Mol au cours du prochain exercice. Le magasin d’usine de Tongerlo reste ouvert. À terme, il y a du potentiel pour une cinquantaine de succursales en Belgique. On en compte 43 aujourd’hui (plus deux en France). Au cours de l’exercice écoulé, Dreambaby a ouvert un nouveau magasin (Beveren) et compte en ouvrir deux l’an prochain, à Mol et Charleroi. 
 
Le webshop Collishop continue d’expérimenter autour des concepts de boutiques temporaires et a ouvert en février un premier magasin de 700 m² à Sint-Pieters-Leeuw. Celui-ci propose en permanence une sélection d’articles des assortiments Au lit, Fitness et Électro et tient également lieu de point de réservation, d’enlèvement et de retour.


Le salaire de Jef

L’enseigne de mode ZEB, dans laquelle Colruyt possède une participation de 67 %, a enregistré une croissance à deux chiffres grâce à l’ouverture de trois nouveaux magasins (62 au total) et à de bonnes ventes en ligne. L’entreprise a racheté son collègue wallon PointCarré, propriétaire de 28 magasins. Les deux enseignes conserveront leur identité. 
 
Mais peut-être que ce qui vous intéresse encore le plus, c’est de savoir combien gagne Jef Colruyt. Ce dernier a de quoi être satisfait. Lors de l’exercice précédent, les émoluments des membres du Conseil d’administration avaient été réduits de 5 000 euros à cause de l’amende infligée à Colruyt par l’Autorité belge de la Concurrence. Cette année, ils sont revenus au niveau de l’exercice 2014-2015. Le salaire du CEO est sinon resté inchangé à un peu plus de 1,32 million d’euros, y compris la rémunération variable et les contributions pour l’assurance groupe. Un montant brut, précisons-le à toutes fins utiles.


Autres chiffres notables 

• Colruyt employait exactement 29 255 collaborateurs en fin d’exercice.
• L’équipe se compose de 83 nationalités différentes.
• La surface de vente des magasins propres totalise 665 000 m².
• Les investissements se sont élevés à 387 millions d’euros.
• Colruyt fait aussi justement remarquer que 47,7 % de la valeur ajoutée créée en Belgique ‘revient à la communauté par l’intermédiaire des pouvoirs publics’. Une jolie manière de parler des impôts.
• 136 500 clients avaient téléchargé l’app MyColruyt au 31 mars 2017.
• Colruyt s’attend à franchir le cap du million de paiements mobiles lors du prochain exercice.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Toys ‘R’ Us proche de la faillite

18/09/2017

Selon le journal d’affaires The Wall Street Journal, la chaîne de magasins de jouets Toys ‘R’ Us serait proche de la faillite.  La croissance des ventes online et les exigences plus strictes des fournisseurs en seraient les causes principales.

L'action de réductions pour Shoptalk Europe touche à sa fin

14/09/2017

(publireportage) Shoptalk Europe, le salon dédié à l’innovation dans le retail, se tiendra du 8 au 11 octobre 2017 à Copenhague. Au programme les tendances, technologies et business models qui déterminent le shopping à l’ère de la disruption digitale.

« L’UE doit créer un cadre plus précis pour l’e-commerce »

13/09/2017

Selon la députée européenne Marietje Schaak, la Commission européenne devrait créer un cadre plus précis pour l’e-commerce, pour éviter que de grandes entreprises internet déterminent elles-mêmes les normes du commerce digital.

L’Europe souhaite un meilleur encadrement pour les franchisés

13/09/2017

Hier, le Parlement européen a adopté le rapport ‘Sur le fonctionnement du franchisage dans le secteur du commerce de détail’.  Il reprend plusieurs points qui devraient renforcer la position du franchisé.

Google conteste l’amende record infligée par l’UE

12/09/2017

Alors que Google semblait prêt à procéder aux adaptations nécessaires afin de conformer son service Google Shopping à la législation européenne, le géant américain a finalement décidé de déposer un recours contre l’amende record infligée par l’UE.

Vivez l’avenir du retail au ‘Paris Retail Week’

12/09/2017

(Publireportage) Venez découvrir les nouvelles tendances du retail au Paris Retail Week du 19 au 21 septembre. Un salon professionnel, un événement de réseautage et surtout une plate-forme de connaissances avec plus de 200 conférences en accès libre.

Back to top