Toys ‘R’ Us proche de la faillite

Toys ‘R’ Us proche de la faillite
Shutterstock

Selon le journal d’affaires The Wall Street Journal, la chaîne de magasins de jouets Toys ‘R’ Us serait proche de la faillite.  La croissance des ventes online et les exigences plus strictes des fournisseurs en seraient les causes principales.

Un endettement très important

Les difficultés de Toys ‘R’ Us ne datent pas d'hier : l’entreprise souffre de la concurrence des magasins en ligne et a subi d’importants revers lors de la crise financière.  Pour y remédier elle a baissé ses prix, mais cela n'a pas suffi à augmenter la fréquenation des 1.600 magasins de la chaîne.


De plus, la chaîne de jouets traîne un très important surendettement derrière elle.  Au total, les dettes s’élèvent à 5 milliards de dollars (4,2 milliards d’euros) et l’année prochaine, 400 millions de dollars (335 millions d’euros) devront être remboursés.

 
Des exigences strictes des fournisseurs

D’autre part, Toys ‘R’ Us doit également faire face à des exigences strictes des fournisseurs qui souhaitent que l’entreprise paie à la livraison.  Si ce n’est pas le cas, ils ne fourniront plus de nouveaux produits.  A l’approche des fêtes de fin d’année, des magasins à moitié vides seraient une catastrophe pour la chaîne : elle réalise près de 40% de son chiffre d’affaires durant cette période de l’année.


Pour résoudre tous ces problèmes, Toys ‘R’ Us est en pourparlers avec les différentes parties qui s’occupent déjà des immenses dettes de l’entreprise.  Une partie de ces dettes sera restructurée et il est possible que la chaîne dépose le bilan.  Il est fort probable qu’un redémarrage suivra très rapidement.


Toys ‘R’ Us n’est pas la seule chaîne de jouets à éprouver des difficultés : l’entreprise belge Fun a décidé de se réorienter, la vente exclusive de jouets n’étant plus rentable.  Les chaînes néerlandaises de jouets appartenant au Holding Blokker souffrent également de la concurrence en ligne depuis un certain temps.
 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

« Shop For Geek joue un rôle de pionnier »

11/12/2017

Envie d’un mug Game of Thrones, d’un parapluie Harry Potter ou d’un T-shirt Assassin’s Creed ? Dans ce cas, filez chez Shop For Geek, la première chaîne belge de magasins d’articles de merchandising.

Ahold en Delhaize fusionnent également aux Etats-Unis

08/12/2017

L’unification d’Ahold et de Delhaize se poursuit : au mois de janvier, Ahold USA et Delhaize America font fusionner.  L’entreprise de fusion belgo-néerlandaise poursuit ainsi sa quête de réduction des coûts.

Un Belge nommé comme CEO ad intérim d’Intertoys

07/12/2017

Stefaan Vansteenkiste a été désigné comme CEO ad intérim de l’enseigne de jouets Intertoys et ce dans le cadre de la reprise d’Intertoys par Alteri, finalisée ce lundi. Vansteenkiste dirigera l’entreprise jusqu’à la nomination d’un CEO permanent.

Hema renoue enfin avec les bénéfices

07/12/2017

Hema peut s’estimer satisfait de ses résultats : après avoir déjà réduit sa perte nette durant les précédents trimestres, la chaîne néerlandaise est enfin parvenue à générer un bénéfice net au troisième trimestre.

Walmart ne veut plus être perçu comme un simple magasin

07/12/2017

Le géant américain de la grande distribution Walmart a décidé de changer son nom légal ‘Wal-Mart Stores’ en 'Walmart' tout court, car à l’ère du e-commerce l'enseigne se veut plus qu’une simple chaîne de magasins physiques.

Forte hausse des vols à l’étalage à la tombée de la nuit

07/12/2017

Durant les mois sombres de l’année le nombre de vols à l’étalage à la tombée de la nuit est supérieur d’environ 13% par rapport aux mois où l’heure d’été est en vigueur. Les commerçants demandent une présence accrue de la police durant cette période.

Back to top