Les distributeurs et transporteurs exigent des poids lourds moins polluants

Les distributeurs et transporteurs exigent des poids lourds moins polluants

Les distributeurs et transporteurs exigent des poids lourds moins polluants
Shutterstock

35 entreprises, dont Colruyt, Carrefour et Ikea, appellent l’Europe à obliger les constructeurs de poids lourds à réduire leurs émissions de CO2 d’un quart d’ici 2025.  « Totalement irréaliste », réagit le porte-parole des constructeurs.

Une norme CO2 en vue pour la première fois

Moins d’un mois avant la date à laquelle la Commission européenne souhaite introduire pour la première fois une norme d’émissions de CO2 pour poids lourds, 35 acteurs majeurs du secteur des transports ont écrit une lettre à Juncker & co.  Dans cette lettre, des multinationales comme Carrefour, Ikea, Nestlé et Unilever, des acteurs locaux comme Colruyt ainsi que des entreprises de transport soutenues par la fédération belge des transporteurs Febetra demandent une réduction de 24% des émissions de CO2 par rapport à 2019.

 

Par le biais de sa fédération professionnelle européenne l’ACEA, le secteur des poids lourds a déjà déclaré ne pas avoir d’objection à une norme d’émissions de CO2 « tant qu’elle soit réaliste ».  Il propose une réduction de 16% entre 2019 et 2030, avec un objectif intermédiaire de 7% d’ici 2025.  « C’est déjà très difficile étant donné le peu de temps disponible, surtout si l’on sait que la production des véhicules qui seront vendus en 2025 est déjà en cours », a ajouté l’ACEA.

 

L’initiateur et le moteur derrière cette lettre, l’ONG Transport & Environment, se moque de la proposition du secteur comme étant « totalement inacceptable ».  Selon T&E, cela représente rien de plus qu’un statu quo par rapport à ce que le secteur fait déjà aujourd’hui.  L’ONG souligne que le secteur des transports dans son ensemble représente « le plus grand problème climatique de l’Europe », responsable de 27% des émissions totales de CO2.  Les poids lourds représentent à eux seuls un quart de ce chiffre.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

L’ex-patron de Delhaize Denis Knoops devient actionnaire principal de 1PopUpStore

24/05/2018

Après Delhaize, la vie continue. Denis Knoops, qui l’an dernier a dû céder sa place de CEO chez Delhaize Belgique, est devenu actionnaire principal de 1PopUpStore, l’entreprise derrière Chronostock, le spécialiste des magasins éphémères.

Decathlon ouvre son 30ème magasin à Nivelles

23/05/2018

En septembre prochain Decathlon ouvrira son 30ème magasin belge dans le centre commercial Shopping Nivelles. En attendant un Connect-shop temporaire est mis à disposition des clients pour les commandes en ligne.

« Les données redonnent le contrôle aux trade marketeers »

23/05/2018

Pour les fabricants de marques le monitoring des assortiments, des prix, des promotions dans leur catégorie chez les retailers n’est pas une mince affaire. La start-up belge Daltix collecte automatiquement ces données vitales dans des dashboards.

Shop for Geek vise le cap des 25 magasins

22/05/2018

Après de récentes ouvertures à Alost et Namur, Shop for Geek, chaîne spécialisée dans les gadgets et articles de merchandising, compte désormais 13 magasins. Mais le retailer  vise le cap des 25 magasins et compte s’attaquer à la France.

Le propriétaire 3i souhaite quand même conserver Action

22/05/2018

L’investisseur 3i souhaite quand même garder l’entièreté d’Action. Bien que le propriétaire de la chaîne discount ait annoncé la semaine dernière qu’il cherchait un repreneur pour une partie de sa participation dans Action, 3i nie tout en bloc.

Marks & Spencer sort son couteau : 100 magasins doivent fermer

22/05/2018

Le retailer britannique envisage une restructuration radicale.  Au cours des quatre prochaines années, ce ne sont pas 60 mais 100 magasins britanniques qui devront fermer leurs portes.  « Indispensable pour assurer l’avenir », semble-t-il.