Esprit ferme tous ses magasins asiatiques sauf en Chine

Esprit ferme tous ses magasins asiatiques sauf en Chine
jayk67 / Shutterstock.com

La marque de mode, Esprit, se sépare de ses 56 magasins en Asie. La chaîne n'y restera active qu’en Chine avec ses propres activités de commerce de détail, et cela, bien que l’entreprise soit cotée à la Bourse de Hong Kong. En Allemagne, le groupe a déjà demandé la protection contre ses créanciers.

 

50 % de chiffre d’affaires en moins en Asie

D’ici le 30 juin, Esprit Holdings fermera ses 56 magasins à Singapour, en Malaisie, à Taiwan, à Hong Kong et à Macao. Seules les succursales situées en Chine continentale seront épargnées, bien qu’il pourrait là aussi encore y avoir des changements. La marque de mode, cotée à la Bourse de Hong Kong, réalise cela par le biais d’une restructuration pour « relever les défis engendrés par la pandémie », selon un communiqué de la marque adressé à la Bourse.


Lors du trimestre écoulé, le chiffre d’affaires d’Esprit en Asie a chuté de 52,2 % : 61,3 % en magasin et 54,9 % dans le commerce de gros. Les ventes en ligne ont, quant à elles, affiché une hausse de 13,9 %. Entre-temps, le chiffre d’affaires de la marque en Europe a diminué de 22,2 %, dont 36,2 % pour le commerce de détail et 22,5 % pour le commerce de gros. Les ventes en ligne ont aussi étonnamment chuté de 7,1 %. Au niveau international, le chiffre d’affaires a affiché une baisse de 25 %.


Même les neuf mois précédant le mois de mars, n’ont pas été positifs pour Esprit : le chiffre d’affaires total avait alors déjà diminué de 18,1 %. En Asie, les ventes ont diminué de 44,2 %, les 56 magasins qui devaient être fermés définitivement au cours de cette période représentent environ 4 % du chiffre d’affaires total du groupe. Ainsi, bien qu’Esprit affirme que « la pandémie et le confinement ont eu un effet négatif sur les résultats des ventes pour tous les canaux de distribution », les ventes étaient déjà en chute libre avant la crise du coronavirus.

 

Focus sur l’Europe, tout aussi faible

Toutefois, la marque de mode venant originellement des États-Unis poursuivra ses activités de « joint venture » en Chine, ainsi que ses activités de vente en gros et de licences en Asie. En outre, la société veut se concentrer sur ses principaux marchés en Europe. L’entreprise est actuellement en train de négocier des réductions de loyers avec les propriétaires pour ses magasins qui restent ouverts.


La décision prise par la marque en Asie intervient un mois seulement après qu’Esprit ait demandé la protection judiciaire pour ses six succursales allemandes pour permettre sa restructuration. Par la suite, la marque de vêtements veut se concentrer sur l’Europe avec moins de personnel et moins de magasins. La direction a entre-temps renoncé à 35 % de son salaire, tandis que les deux vice-présidents ont accepté une réduction de salaire de 25 %.