H&M ferme (plus de) 250 magasins

H&M ferme (plus de) 250 magasins
Photo : Gary Perkin / Shutterstock.com

H&M annonce la fermeture de plusieurs centaines de magasins. Le groupe de mode rapide veut 250 magasins de moins d’ici la fin de l’année prochaine, même s’il estime que le pire de la crise sanitaire est passé. 

 

Peut-être encore plus

La pandémie a non seulement fait chuter les ventes, mais elle a aussi accéléré l’adoption de l’e-commerce. C’est pourquoi H&M va fermer des centaines de magasins l’an prochain : la chaîne de mode veut 250 magasins physiques de moins en 2021, ce qui représente une réduction de 5 % du réseau. Cette décision implique en réalité la fermeture de plus de 250 magasins, car chaque fois qu’un nouveau magasin ouvrira, un magasin supplémentaire devra fermer ailleurs pour compenser. En Belgique, il s'agit (pour l'instant) d'un seul site, à Charleroi.


H&M tente depuis plusieurs années de réduire son réseau physique en fermant davantage de magasins et en en ouvrant moins. Selon Reuters, le retailer avait déjà annoncé une baisse nette du nombre net de magasins dès 2020. Mais le groupe suédois prend à présent des mesures plus draconiennes.

 

Malgré la reprise

L’annonce surprend d’autant plus qu’elle s’accompagne de résultats trimestriels optimistes. Dans un communiqué de presse, Helena Helmersson, la directrice du groupe, explique que le mois de septembre a été marqué par une nette reprise des activités : le chiffre d’affaires en monnaies locales n’a reculé que de 5 %, alors que la baisse atteignait encore 19 % sur le trimestre qui s’est clôturé en août. « Bien que tout ne soit pas réglé, loin de là, nous pensons que le pire est passé et que nous sommes bien positionnés pour sortir plus forts de la crise », a-t-elle poursuivi.


Les analystes s’accordent eux aussi à dire que l’évolution des résultats est plus favorable que prévu. Le bénéfice avant impôts du trimestre écoulé s’est établi à 2,37 milliards de couronnes suédoises (230 millions d’euros), contre 5,01 milliards (480 millions d’euros) sur la même période l’an dernier. Il est certes en baisse, mais au moins le résultat est-il positif. Le résultat d’exploitation était en effet tombé nettement dans le rouge entre mars et mai. Les ventes avaient alors diminué de moitié. Concernant le redressement de ses activités, H&M est désormais « parfaitement dans les temps », a conclu Helena Helmersson.