Une partie de McGregor demande la faillite

Une partie de McGregor demande la faillite

Le groupe de mode néerlandais McGregor a demandé la faillite pour 11 des 50 entités de l’entreprise. Début juin McGregor avait obtenu un sursis de paiement. Pour l’instant tous les magasins restent ouverts.

Bon nombre de candidats-repreneurs

La faillite a été demandée notamment pour les enseignes Gaastra, McGregor et Adam Brandstore. Cette dernière, en particulier, semble avoir de gros problèmes financiers. En demandant la faillite, la direction espère que les activités pourront se poursuivre avec un nouveau propriétaire, en évitant autant que possible des pertes d’emploi.


« Comme annoncé précédemment, de nombreux candidats néerlandais ou étrangers ont manifesté leur intérêt pour la reprise du groupe dans son ensemble ou certaines parties de l’entreprise », écrit le groupe. « La direction, les administrateurs provisoires et les créditeurs travaillent de concert afin de maximaliser les possibilités d’une relance et ont pris les arrangements nécessaires en ce sens. »


Mi-mai la direction affirmait pourtant disposer de suffisamment de possibilités pour éviter une faillite. « Grâce à la réorganisation que nous avons entamée précédemment, nous sommes à nouveau sur la bonne voie et cela offre des perspectives », expliquait un porte-parole.


Actuellement McGregor commercialise ses marques via quelque 150 boutiques en gestion propre et dans 3.200 magasins multimarques.