Van de Velde perd son CFO, mais obtient le feu vert pour le travail de nuit

Foto: Shutterstock

Le fabricant de lingerie Van de Velde doit se mettre en quête d'un nouveau directeur financier. L'actuel CFO Bart Rabaey quitte l'entreprise. Par ailleurs le groupe a obtenu l'autorasitation d'instaurer le travail en week-end et de nuit.

Nouveau défi professionnel

Le CFO Bart Rabaey, actif chez Van de Velde depuis 2016, a décidé de quitter l'entreprise de lingerie de Schellebelle pour "relever de nouveaux défis professionnels." Dès lors le groupe lui cherche un successeur. En attendant Rabaey restera à bord jusqu'au 31 décembre au plus tard. Le départ du CFO intervient à un moment difficile pour le fabricant de marques telles que Prima Donna et Marie-Jo : le groupe s'attend à une forte baisse du bénéfice pour l'exercice en cours, suite aux coûts online élevés et aux ventes retail décevantes. Le chiffre d'affaires aussi est en baisse.

 

Néanmoins il est question de satisfaction et d'optimisme dans le communiqué de presse : Rabaey évoque "un démarrage réussi de l'approche omnicanale" et parle d'une "plateforme modulable pour la croissance future".

 

Travail en weekend et de nuit autorisé dans le centre de distribution

Dans le domaine du e-commerce Van de Velde a obtenu le feu vert des syndicats en vue d'instaurer le travail en weekend et ultérieurment de nuit. A partir de l'an prochain vingt employés travailleront le weekend pour traiter les commandes en ligne dans le centre de distribution.

 

Le syndicat ACV dit avoir donné son accord parce que la direction souhaitait garder les activités d'e-commerce en Belgique "moyennant des conditions de salaire et de travail acceptables". Pour ces fonctions l'entreprise fera appel à son propre personnel.