Veritas cherche un repreneur

Le fonds d’investissement Indufin, actionnaire principal de Veritas, recherche un nouveau partenaire financier pour l’enseigne de mercerie et d’accessoires de mode. En cause ? Des pertes persistantes et des projets d’expansion décevants.


En mauvaise posture

Le personnel de l’enseigne vient d’être informé de l’intention d’Indufin d’examiner les ‘options stratégiques’ de l’entreprise, rapporte le journal De Tijd. Veritas est en mauvaise posture : la chaîne ne parvient pas à générer de croissance et a essuyé une perte de 26 millions d’euros sur un chiffre d’affaires de 92 millions d’euros durant l’exercice comptable 2017-2018.


Pourtant ces dernières années l’enseigne avait beaucoup investi dans un nouveau concept de magasin, un assortiment plus actuel, le webshop et le concept créatif Atelier Veritas, afin d’attirer un public plus jeune. Mais le marché domestique est saturé et les projets d’expansion se sont avérés décevants. Les magasins pilotes en Allemagne et en France n’obtiennent pas les résultats escomptés.


En 2015 la société d’investissement Indufin a pris une participation de 60% dans l’entreprise. Les actions restantes sont détenues à 30% par des actionnaires familiaux et à 10% par le management. D’ici 2020 Indufin ambitionnait un réseau de 200 magasins et un chiffre d’affaires de 200 millions d’euros.