Aldi projette le plus gros investissement de son histoire

Aldi projette le plus gros investissement de son histoire

D’ici fin 2019 Aldi prévoit la métamorphose de 308 filiales, soit un investissement de 350 millions d’euros, avec à la clé 450 nouveaux jobs. « Il s’agit de la plus grande opération de rénovation de l’histoire d’Aldi Belgique », affirme le discounter.

Déploiement national

Aldi voit les choses en grand. Le discounter rénovera 167 magasins en 2018 et 141 autres points de vente en 2019. En outre, chaque année le discounter prévoit une quarantaine de projets immobiliers, impliquant la démolition complète ou la relocalisation de certains magasins. L’investissement total s’élève à 350 millions d’euros et le projet permettra la création de 450 nouveaux emplois, en plus des 6.500 jobs existants. Ce rythme effréné (jusqu’à 7 réouvertures par semaine) est gérable grâce à la structure décentralisée du retailer. Une rénovation dure une semaine : le magasin fermera ses portes  samedi en fin d’après-midi et rouvrira le samedi suivant.

 

Cette opération de grande envergure a été bien préparée. Quelque mille clients belges ont été interrogés concernant leurs attentes. En juin 2016 toutes les innovations ont été testées dans trois points de vente et un an plus tard un nouvel aménagement de magasin a été testé dans un certain nombre de nouveaux magasins. L’Aldi de Diegem présente le concept définitif, qui à partir du 14 avril sera déployé au niveau national. Les prochaines réouvertures sont prévues à Geel, Courcelles, Zottegem et Maldegem.


« Nous ne changeons pas parce que nos clients sont insatisfaites, mais parce que nous voulons rester à la page », souligne Erik Winters, managing director d’Aldi Zemst. Et son collègue Wim Voet managing director operations Aldi Holding ajoute : « Cela n’entraînera pas de prix plus élevés. Nous finançons ce projet par nos propres moyens et comptons sur la hausse du chiffre d’affaires pour récupérer nos investissements. » Une déclaration confirmée par le directeur des achats Johan Van de Wiele : « Nous restons le discounter que nous étions initialement ! »


Un aménagement intérieur logique

Le magasin rénové de Diegem s’étend sur 1.400 m², compte 102 places de parking et emploie 14 personnes. Le magasin est équipé de 111 panneaux solaires sur le toit, d’un système de récupération de chaleur et d’eau de pluie. Ce nouveau concept est la version belge du concept déjà présenté auparavant par Aldi Nord à Herten en Allemagne. En interne, le concept a été baptisé ANIKo (abréviation de Aldi Nord Instore Konzept). L’aménagement intérieur du magasin repose sur cinq piliers.


La subdivision logique du magasin est le premier pilier. Aldi suit le rythme de la journée et présente donc tous les produits pour petit-déjeuner à l’entrée : café, céréales, une nouvelle boulangerie avec bake-off … Vient ensuite le rayon frais avec tout ce qu’il faut pour le repas de midi : fruits et légumes, repas cuisinés, poisson, pâtes et sauces. Plus loin les clients trouveront les boissons (rafraîchissantes) et les vins, ensuite les snacks et enfin les produits de soins et de nettoyage.


Le frais constitue le deuxième pilier. Le vaste rayon des fruits et légumes et la nouvelle boulangerie en sont les témoins les plus marquants. De plus, Aldi a adapté ses opérations logistiques afin de pouvoir livrer les produits frais la nuit pour qu’ils soient en rayon dès l’aube avant l’ouverture.


Efficacité poussée

Le troisième pilier vise une expérience client agréable et moderne, avec notamment des images d’ambiance, un éclairage LED et des spots, une signalisation claire, des panier et caddies pour enfants …
Avec son quatrième pilier Aldi cherche à surprendre le client, par l’alternance des offres non-food, par des actions au rayon frais et surgelé sous le nom ‘Specials ou encore avec un stand présentant les ingrédients de la ‘Recette de la Semaine’.


Le cinquième pilier s’efforce de garantir les points forts d’Aldi, à savoir une qualité élevée à prix bas et ce grâce à une efficacité poussée : les produits sont présentés en rayon dans leurs cartons et les emballages sont conçus en fonction des rayons. Certains produits continueront d’être présentés sur des palettes.


Dans ses 455 magasins Aldi vend 1250 références, dont un quart sont des produits frais. Environ 66 références sont bios et un cinquantaine sont des marques A. Avec une offre pourtant limitée d’une quarantaine de vins, Aldi est le vendeur de vin numéro trois en Belgique. Deux tiers de l’offre est belge.