Auchan supprime 1475 emplois en France

Auchan supprime 1475 emplois en France
Photo : Jan Kravtsov / Shutterstock.com

La chaîne française d'hypermarchés Auchan licencie 1475 salariés dans le cadre d'une réorganisation majeure : un changement de stratégie s’impose maintenant que les clients achètent de plus en plus en ligne et de moins en moins en magasin.

 

« Renaissance » pour 2022

 « L'hypermarché a moins de succès », déclare Jean-Denis Deweine, confirmant une tendance déjà évidente avant la pandémie de coronavirus . Cependant, le Covid-19 a accéléré et intensifié l'évolution vers le numérique et le local, et le groupe français de supermarchés a « vraisemblablement trop tardé à développer de nouveaux modèles », rapporte le PDG à RTL.

 

Il est donc temps de changer les choses : dans l’élan du projet « Renaissance pour 2022 », le détaillant a licencié 1475 employés. 377 nouveaux postes devraient être crées, ce qui porterait le total net d’emplois perdus à 1088. Il s’agit de la deuxième vague de licenciements à court terme puisqu’Auchan avait déjà remercié plus de 600 employés de bureau en janvier et fermé 21 magasins en 2019.

 

300 points de ramassage pour les piétons

L'entreprise veut doubler les ventes de produits alimentaires en ligne d'ici à 2022 et misera sur une gestion uniforme de la chaîne d'approvisionnement, du fournisseur au client. Numérisation de l'offre et accélération du « parcours client » sont quelques éléments clés. Par exemple, le groupe se concentre sur les points de ramassage : il y aura 300 « drives » pour piétons dans les centres-villes français, sur lesquels quatre ont déjà ouvert à Lille, la ville d’origine.

 

Des changements importants ont également lieu dans les hypermarchés : ces grandes surfaces classiques deviendront de plus en plus des plateformes de livraison, mais aussi des sites de production : les cuisines, qui approvisionnaient auparavant les rayons de la restauration, prépareront aussi les repas à emporter pour les autres canaux de vente du groupe. En outre, dans les bâtiments devenus trop grands, des sections réservées à d’autres enseignes non alimentaires, telles que les chaînes sœurs Boulanger ou Kiabi. 

 

Plus de comptoirs

D'autre part, neuf des onze centres de réparation électronique ferment leurs portes et les comptoirs de service à la clientèle dans les hypermarchés disparaissent. Auchan souhaite numériser tout le service à la clientèle, et peut donc se passer de 434 collaborateurs. L’atelier de découpe de viande de Lieusaint ferme également : 57 personnes y travaillent. 

 

Bien que l'entreprise ne se risque pas à épargner des coûts sur les hôtes et hôtesses de caisse (élevés au rang de héros en ces temps de coronavirus), 124 licenciements sont prévus pour les postes de responsables de caisse. Auchan veut combiner davantage les caisses traditionnelles, automatiques et sans contact.