La viticulture belge gagne du terrain

La viticulture belge gagne du terrain

La viticulture en Belgique est en pleine croissance. En 2011 notre pays a produit une quantité record de 539.550 litres de vin, soit 14,7% de plus par rapport à l’année précédente. C’est ce qui ressort des données provisoires pour la récolte 2011 recueillies par le SPF Economie en collaboration avec le professeur Ghislain Houben de l’Université de Hasselt

Les vins blancs en tête

L’année dernière la production viticole belge dans sa totalité comprenait 78% de vins blancs, 18% de vins rouges et 4% de  rosés. Outre les vins classiques blancs, rouges et rosés, notre pays a produit 200.181 litres de vin mousseux.


Une telle production nécessite bien entendu de grandes étendues de terre : en 2011 les vignes occupaient une surface de 130,58 hectares, 12 hectares de plus par rapport à l’année d’avant.


Les viticulteurs flamands en majorité  

Le nombre de viticulteurs belges a également augmenté. L’année dernière 79 producteurs ont sollicité une reconnaissance, contre 58 l’année précédente. Parmi ceux-ci 30 viticulteurs ont sollicité une appellation d’origine contrôlée sur le territoire flamand, les  18 autres sur le sol wallon. Les 31 producteurs restants, dont 22 Flamands, opèrent hors procédure d’agrément.Par contre le rendement en Flandre est inférieur (3500 litres par hectare l’année dernière) par rapport à la Wallonie (6100 litres par hectare).


Selon le professeur Houben, l’intérêt croissant pour les spécialités culinaires locales a contribué à  l’essor des vins belges. Toutefois le vin est loin de détrôner la bière en Belgique : en 2011 les  brasseurs belges ont produit 18 millions de litres de bière, environ 30 fois plus que la production viticole.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: