Suppression de 51 emplois chez Coca-Cola Belgium

Suppression de 51 emplois chez Coca-Cola Belgium

Chez Coca-Cola Belgium à Anderlecht 51 emplois risquent d’être supprimés. Le géant des boissons rafraîchissantes souhaite transférer ses activités comptables et financières vers l’Europe de l’Est. Outre la Belgique, d’autres pays sont touchés par cette délocalisation, notamment les Pays-Bas, le Luxembourg, la Grande-Bretagne, la France, la Norvège et la Suède. Au total quelque 200 jobs seraient menacés.

Optimalisation de l’ efficacité des coûts  

« Nous avons pris cette décision, afin d’améliorer l’efficacité des coûts  et afin de pouvoir offrir un meilleur service à nos clients », précise Eva Lefevre, porte-parole de Coca-Cola Belgique dans le journal De Tijd. « 51 emplois sur les 150 disparaîtront donc dans le département Finance d’Anderlecht. » Selon les syndicats, à qui la nouvelle a été annoncée lors d’un conseil d’entreprise extraordinaire, il est probable que ces jobs soient délocalisés en Bulgarie. Toutefois la direction n’a pas (encore) voulu le confirmer.


Dans notre pays Coca-Cola Belgium emploie 2.500 personnes au total. Outre le siège administratif d’Anderlecht, le groupe détient trois unités de production (Gand, Anvers et Chaudfontaine), six centres de distribution et un département technique (à Londerzeel). Coca-Cola dispose également d’un centre d’innovation à Bruxelles, comptant 170 employés.


Une boisson par jour par Belge

L’année dernière Coca-Cola a vendu 910 millions de litres de boissons rafraîchissantes de 17 marques différentes en Belgique et au Luxembourg (soit près d’une boisson par jour par Belge). Notre pays représente un chiffre d’affaires de 1,1 milliards d’euros pour l’entreprise, qui a réalisé en 2011 un bénéfice d’exploitation de 130 millions d’euros.

 

Ces cinq dernières années le géant d’Atlanta a investi 242 millions d’euros en Belgique et au Grand-Duché.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: