Troubles sociaux chez Lunch Garden

Troubles sociaux chez Lunch Garden

La direction et les syndicats de la chaîne de restaurants Lunch Garden se réunissent autour de la table aujourd’hui pour une « rencontre décisive », selon le syndicat socialiste BBTK. Les employés ce matin ont protesté devant les portes du siège central à Evere, afin de mettre la pression.

Après la reprise de la chaîne de restauration par le fond d’investissement néerlandais H2 il y a deux ans, un plan de relance avait été élaboré. Selon les syndicats ce plan  a été pleinement supporté par le personnel, malgré « une grande flexibilité, davantage de polyvalence, travail à temps partiel, stress quotidien, réorganisation des restaurants, charge de travail accrue, … etc. Le personnel  très motivé, afin de garantir la rentabilité de l’entreprise , a fait de nombreux sacrifices. La direction pour sa part ne semble pas disposée à faire elle aussi des efforts et refuse jusqu’à présent d’accorder de meilleures conditions de travail pour les employés », déclare le syndicat.

 

Revendications de bien-être

L’année dernière les syndicats avaient déjà introduit des revendications de bien-être, exigeant davantage d’heures de travail pour les employés à temps partiel et davantage de contrats « afin de diminuer la pression sur le lieu de travail et d’alléger la charge de travail excessive », moins de flexibilité, une meilleure communication concernant le plan marketing et surtout  « la reprise de la concertation sociale dans une atmosphère sereine, en respectant les conditions de travail et les droits des délégués.»


Jusqu’à présent les négociations avec la direction n’ont pas abouti.  L’entrevue d’aujourd’hui sera donc décisive : « Sans une progression significative, nous n’excluons pas des actions de protestation dans les différents restaurants à travers tout le pays », souligne le syndicat socialiste.


Lunch Garden est en pleine phase de rénovation avec la modernisation de 63 de ses établissements et envisage l’ouverture de huit à dix nouveaux restaurants en Belgique dans les quatre années à venir. Le chaîne existe depuis plus de 40 ans et chaque restaurant accueille en moyenne 600 visiteurs par jour.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un cheveux dans la soupe plastique

19/01/2018

Les retailers sont-ils des querelleurs et des escrocs? Les boissons énergisantes doivent-elles être interdites? Carrefour est-il à l’aube d’un assainissement et Delhaize va-t-il se hollandiser? Une semaine mouvementée que vous résume RetailDetail Food.

Colruyt et PepsiCo enterrent la hache de guerre : Pepsi à nouveau  disponible

19/01/2018

L’assortiment habituel de Pepsi et Lay’s sera à nouveau disponible chez Colruyt. Depuis novembre la chaîne avait retiré 29 produits du fabricant PepsiCo, qui refusait de lui accorder des réductions de prix. A présent le discounter met fin à ce boycott.

Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Lidl tempère ses ambitions américaines

18/01/2018

Lidl  visait une centaine de magasins aux Etats-Unis durant la première année, mais se voit contraint de tempérer ses ambitions. Depuis sa traversée outre-Atlantique il y a environ six mois le discounter allemand y a ouvert 49 points de vente.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

Back to top