JD.com va ouvrir 1000 magasins par jour

JD.com va ouvrir 1000 magasins par jour

JD.com envisage l’ouverture de pas moins de 1000 supermarchés par jour en Chine. Avec cet objectif impressionnant, le numéro deux du e-commerce chinois confirme son ambition de conquérir aussi le marché offline.

Concept de franchise

Ouvrir 1000 magasins physiques en moins d’un an aurait déjà été un exploit, mais JD.com vise plus haut encore : le géant d’internet espère d’ici fin 2019 ouvrir environ 1000 supermarchés par jour. Quasi tous ces magasins seront exploités sous franchise et seront gérés par des investisseurs indépendants partout dans le pays.


Le format semble d’ores et déjà séduire les Chinois, principalement les travailleurs migrants chinois qui sont retournés dans leur village natal à la campagne, expliquait le CEO Liu Qiangdong la semaine dernière lors d’un congrès à Chongqing. « Chaque jour nous recevons 50.000 candidatures de personnes qui souhaitent travailler plus près de chez eux pour un salaire convenable. » Les candidats qui désirent exploiter un supermarché JD.com, peuvent s’attendre à un salaire de plus de 8.000 yuans (un peu plus de 1.000 euros) par mois et pour ceux dont les moyens financiers sont insuffisants Jingdong Finance leur accordera un prêt s’ils le souhaitent.


La ‘blitzkrieg’ des supermarchés

Les premiers 1111 magasins sont opérationnels depuis novembre 2017, mais depuis le mois dernier il s’en ajoute environ mille par semaine. D’ici la fin de l’année autant de magasins devraient ouvrir en un seul jour pour que JD.com puisse atteindre son objectif : d’ici cinq ans l’entreprise vise un million de supermarchés, dont la moitié en région rurale.


Ce rythme d’ouverture intense  peut être considéré comme une contre-offensive de JD.com face à son rival Alibaba, qui depuis 2015 investit des milliards dans le retail physique et compte ajouter 2.000 épiceries online-to-offline à sa chaîne de magasins existantes Hema Xiansheng dans les 3 à 5 années à venir. La ‘blitzkrieg’ entre les deux mastodontes du e-commerce en vue d’obtenir le monopole sur les supermarchés est loin d’être terminée, car il y a deux mois JD.com a annoncé son intention de créer une chaîne de magasins sans caisses en Chine, en plus de la chaîne de supermarchés high-tech 7Fresh, lancée fin 2017.


Si vous êtes fascinés par les changements étonnants qui aujourd’hui caractérisent le retail chinois tant online qu’offline, sachez que RetailDetail prévoit une expédition RetailHunt en Chine du 14 au 19 octobre 2018, avec au programme les villes de Shanghai, Hangzhou et Shenzhen (y compris une visite chez JD.com et son rival Alibaba, entre autres).