Ikea mise sur les magasins urbains

Ikea mise sur les magasins urbains

A partir de 2019 Ikea envisage de s’installer dans les centres-villes avec des magasins de plus petit format. Le géant suédois espère ainsi répondre au comportement d’achat changeant du consommateur, suite à l’urbanisation et la digitalisation.

Ikea en centre-ville

Depuis un certain temps déjà Ikea teste de nouveaux canaux de vente afin de compléter ses magasins de meubles traditionnels situés en périphérie des villes : ainsi la chaîne suédoise mène un projet pilote en vue de vendre ses produits via des tiers, comme Amazon et Alibaba ; prépare une nouvelle plate-forme permettant aux consommateurs de contribuer au développement de nouveaux produits ; et projette d’ouvrir des restaurants Ikea autonomes dans les centres-villes.


De plus Ikea a déjà ouvert quelques magasins urbains de plus petit format, qui exposent l’assortiment complet sur une surface plus réduite. Le nouveau CEO Jesper Brodin souhaite multiplier ce type de magasins à partir de 2019. « Avec nos Citystores nous voulons affirmer notre présence dans les centres-villes, afin d’attirer surtout des clients sans voiture. »


Bénéfice en baisse

Les premiers nouveaux magasins urbains sont prévus en Angleterre à Greenwich (en 2019) et au Danemark à Copenhague (en 2020), mais Ikea projette encore d’autres magasins citadins. « Nous sommes impatients de conquérir les centres-villes. Actuellement plusieurs tests sont en cours », précise Brodin, qui vient tout juste de succéder à Peter Agnefjall le 1er septembre dernier.


Grâce à ce nouveau concept Ikea cherche non seulement à se rapprocher du client, qui de plus en plus opte pour les webshops et les livraisons à domicile, mais également à remédier à la baisse de son bénéfice. De fait, le géant suédois a clôturé son précédent exercice avec un bénéfice opérationnel de 3 milliards d’euros, soit 1,5 milliard d’euros de moins que l’année auparavant. Certes cette baisse s’explique en grande partie par le transfert de certaines divisions rentables vers le titulaire de la marque Inter Ikea (ces divisions ne figurent donc plus dans les résultats annuels), toujours est-il que pour Ikea il est crucial de s’adapter rapidement au comportement d’achat changeant des consommateurs.