VanHaren fait-il le bon choix avec 38 magasins Brantano ?

VanHaren fait-il le bon choix avec 38 magasins Brantano ?
Benjamin B / Shutterstock.com

Les premiers ex-magasins Brantano ouvrent leurs portes sous l’enseigne de vanHaren. Avec l’acquisition de 38 succursales, vanHaren devient la troisième chaîne de chaussures en Belgique. Un bon pari ? 

 

Des emplacements prometteurs

La société hollandaise vanHaren se hisse directement cette année de la 13e à la 3e place dans le classement des plus grandes chaînes de chaussures en Belgique. Tout cela grâce à l'acquisition de 38 anciens magasins Brantano. Suite à la faillite de cette filiale de FNG l'été dernier, 5,3% du marché belge des chaussures étaient inopinément à prendre, et vanHaren a sauté sur l’occasion. 


Mais le challenger a-t-il bien fait ? Et a-t-il misé sur les bons emplacements ? Oui, à en croire une analyse du marché belge de la chaussure brassant 1,7 milliard d'euros, réalisée par le fournisseur de données RetailSonar. Le détaillant passe de 16 à 54 magasins et n'est plus devancé que par Torfs (76 magasins) et Bristol (141). 


Avec cette acquisition, la part de marché de vanHaren passe presque globalement à plus de 10%. Dans certaines communes, le nouvel arrivant obtient même une part de marché de près de 15%. Bristol reste toutefois le leader du marché à Bruxelles et en Wallonie, tandis que Torfs prédomine en Flandre. 

 

Disponibilité limitée

Selon RetailSonar, c’est le Brabant flamand qui présente le potentiel majeur, avec quelque 2 millions d'euros par concurrent encore à prendre. Par ailleurs, 4 des 5 magasins au plus haut potentiel en matière de chiffre d’affaires sont d'anciens magasins Brantano, avec en tête les nouveaux magasins de Wevelgem et de Saint-Nicolas. Le choix de reprendre des magasins en Flandre peut également se justifier : les dépenses pour les chaussures en Flandre (412 euros) sont nettement supérieures à la moyenne nationale de 351 euros par famille.


En outre, le potentiel de croissance ailleurs est faible : la disponibilité en emplacement est très limitée. Il n'y a qu’en périphérie de Bruxelles (Jette, Strombeek-Bever et St-Agatha Berchem) qu'il y a encore suffisamment d’espace pour de nouveaux magasins de chaussures. Le choix de vanHaren semble donc être une manœuvre stratégique judicieuse à plusieurs niveaux.