Albert Heijn et Jumbo accentuent la pression sur Colruyt en Flandre, les Wallons en paient le prix

RetailDetail

Selon une nouvelle enquête de Test-Achats, Colruyt reste le supermarché le moins cher du pays, mais l’écart par rapport à Albert Heijn est minime. On notera en revanche l’important écart de prix entre la Flandre et la partie francophone du pays.

 

7% plus cher à Bruxelles et à la Wallonie

Sur un panier mixte composé de produits de marques, de produits blancs et de marques de distributeurs, Colruyt et son service d’achat en ligne Collect&Go restent le supermarché le moins cher de Belgique, selon l’organisation de défense des consommateurs selon la dernière enquête sur les supermarchésTest-Achats. Dans les régions où Colruyt réagit aux prix appliqués par Albert Heijn – et c’est le cas dans toute la Flandre  depuis quelques mois – la différence de prix avec les Néerlandais est inférieure à 1%.

 

Les magasins Colruyt les moins chers se trouvent en Flandre, affirme Test-Achats. C’est une conséquence logique de la pression qu’exercent Albert Heijn et Jumbo sur les prix dans le nord du pays. Revers de la médaille : les consommateurs paient leurs courses en moyenne 7% plus cher dans les Colruyt de Bruxelles ou de Wallonie. Et l’écart peut parfois être encore plus important : une pizza Dr. Oetker coûtait ainsi 2,99 euros au Colruyt de Waterloo, et seulement 1,78 euro à celui d’Aalter – soit une différence de 68%.

 

Impact des supermarchés virtuels

 Okay, la formule de magasin de proximité du groupe Colruyt, réagit également aux prix d’Albert Heijn et est en moyenne 7% plus chère que Colruyt. Les magasins qui ne se trouvent pas dans la zone de chalandise d’un AH sont 15% plus chers. Les magasins du groupe Carrefour sont 15 à 19% plus chers que les supermarchés Colruyt les moins chers. Spar, (AD) DelhaizeIntermarché et Makro sont 21 à 22% plus chers et Match est même 31% plus cher.

 

Test-Achat constate non seulement que la concurrence entre les supermarchés est beaucoup plus intense en Flandre que dans le Sud, mais s’attend aussi à un impact des nouvelles habitudes d’achat : les consommateurs font plus souvent leurs courses en ligne, ce qui pourrait à terme bousculer le modèle traditionnel, pense l’organisation. Hopr, le premier supermarché sans magasin physique, est pleinement opérationnel à Hasselt depuis aujourd’hui, et C-Mercado devrait commencer à proposer ses services à Anvers dans le courant du mois. Carrefour met également en service son centre de distribution e-commerce d’une capacité de 5000 commandes par jour aujourd’hui.