Carrefour lance un abonnement de livraison et un site web d'occasion

tomeqs / Shutterstock.com

Carrefour cherche de nouveaux modèles de revenus et lance ses deux idées les plus tendance : un abonnement de livraison et un site web d'occasion. Pour l'instant, ces initiatives se limitent à son marché domestique français.

 

Pour les grosses courses

Carrefour lance un abonnement pour les grosses livraisons en France. Ce nouveau service cible les citadins qui passent régulièrement des commandes en ligne et ne disposent souvent pas d'une voiture pour transporter leurs gros achats. Les clients peuvent constituer leur panier sur le site web et choisir entre trois fréquences de livraison : mensuelle, tous les deux mois ou tous les trois mois.


Les courses mensuelles sont ensuite livrées gratuitement. À partir de 50 euros d’achat, les clients ne doivent pas payer de frais d'abonnement et bénéficient même d'une réduction de 5 %. Carrefour promet également que les prix des produits sélectionnés resteront fixes pendant toute la durée de l'abonnement.


Toutefois, selon Linéaires, le nombre de produits est encore limité : les clients peuvent choisir parmi environ 400 références. Les produits du quotidien, de la lessive aux couches en passant par la crème de jour et les cartouches d'encre, et les articles textiles, tels que les chaussettes et les collants, sont compris dans cette gamme. La gamme sera élargie début de 2022.

 

« Recurring revenue bundle »

Les abonnements de livraison connaissent une croissance très rapide dans le monde du commerce de détail. Ils relèvent de ce que Scott Galloway, professeur à l'université de New York, appelle les « rundles », ou « recurring revenue bundles ». En proposant une formule d'abonnement, les entreprises s'assurent un flux de revenus fixe et récurrent, ce qui est particulièrement bienvenu en période d'incertitude. Vous pourrez en découvrir plus sur ce sujet dans la nouvelle édition du livre The Future of Shopping, qui sera publié en mars 2022.


Les abonnés comptent également parmi les clients les plus fidèles et les plus précieux. Galloway observe que les entreprises qui proposent des « rundles » ont généralement une valorisation boursière beaucoup plus élevée que les autres ; pensez à Netflix et Spotify. Dans le secteur alimentaire, Jumbo, Albert Heijn et Delhaize ont récemment lancé des abonnements de livraison.

 

Vente d’articles d’occasion avec Cash Converters

Parallèlement, Carrefour élargit son offre de produits d'occasion. Sur le marché français, « Carrefour Occasion » dispose de son propre site web, en coopération avec la chaîne de magasins d'occasion Cash Converters. Grâce à ce site, Carrefour rachète des articles usagés aux consommateurs et les revend ensuite. Tous les articles sont les bienvenus, des appareils ménagers au matériel informatique ou aux bijoux.


Dans certains hypermarchés, la chaîne dispose déjà de coins Carrefour Occasion. Mais en plus des espaces physiques dans les hypermarchés, avec ce site de rachat, Carrefour Occasion s'engage désormais « à donner le meilleur prix aux articles les plus importants du marché de l'occasion », explique Bruno Bée, PDG de Cash Converters. 


Lorsqu'une personne propose un article d'occasion à Carrefour Occasion, plusieurs magasins peuvent faire une offre sur cet article. Pour confirmer la vente, il suffit aux consommateurs d'envoyer leur produit au magasin qui leur propose le meilleur prix. Une fois reçu, le produit est contrôlé avant que Cash Converters et Carrefour ne le remettent en vente avec une garantie de 12 mois.