Carrefour montre des signes de redressement

Carrefour montre des signes de redressement

Les résultats du distributeur français Carrefour en 2012 ont dépassé les attentes : le bénéfice opérationnel n’a diminué ‘que’ de 2,6%  à 2,14 milliards d’euros et le bénéfice net est trois fois supérieur à celui de l’année précédente. « Carrefour redémarre », conformément à la promesse de son PDG Georges Plassat au mois d’août dernier.

Un bénéfice net en hausse grâce aux cessions

Durant l’année écoulée le chiffre d’affaires du numéro 2 mondial de la distribution a augmenté de 0,9% à 76,8 milliards d’euros, et ce principalement grâce aux marchés émergents. Le bénéfice net a fait un énorme bond en avant : pour 2012 Carrefour enregistre un bénéfice net annuel de 1,24 milliard d’euros, alors qu’en 2011 celui-ci ne dépassait pas les 371 millions d’euros. Bien que le bénéfice opérationnel ait diminué de 2,6%, ce résultat dépasse néanmoins les pronostics des analystes qui prévoyaient 2,07 milliards d’euros.


Cette hausse du bénéfice, Carrefour la  doit essentiellement à la cession de certaines branches de l’entreprise, qui selon Plassat ne cadraient pas dans la nouvelle stratégie, visant à se focaliser sur un nombre limité de marchés-clés. Ainsi l’an dernier le groupe s’est défait de ses activités en Colombie, en Malaisie et en Indonésie.


La France en phase de rétablissement, la Belgique bastion en Europe

Sur son marché intérieur, Carrefour constate également les premiers signes de rétablissement : en France le chiffre d’affaires a progressé de 0,5% et le bénéfice opérationnel a augmenté de 3,5% à 929 millions d’euros. Selon le retailer le repositionnement prix en France n’a eu qu’un faible impact sur la marge commerciale « grâce au rééquilibrage entre prix de fond de rayon, promotions et fidélité. »


En Belgique,  le groupe enregistre également des chiffres positifs : tant la rentabilité que le chiffre d’affaires ne cessent d’augmenter. Notre pays évolue ainsi à contre-courant des tendances dans le reste de l’Europe :  le chiffre d’affaires de Carrefour sur le marché européen (hors France) a diminué de 2,7%,  reflétant la baisse de la consommation, principalement en Europe dus Sud.


Les analystes se montrent optimistes, tout en restant prudents, quant à la nouvelle stratégie adoptée par le géant de la distribution. Un revirement de situation, avec Georges Plassat aux commandes, leur semble à présent réalisable. Depuis la première intervention  publique de Plassat en juin dernier, le cours boursier de l’action Carrefour a grimpé d’environ 50%.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour Express mise sur le ‘blurring’

21/09/2017

La formule de proximité explore les possibilités de la vente à emporter et de la consommation sur place. La nouvelle génération de magasins ajoute des services et la restauration à son offre. La frontière entre retail et horeca se brouille.

Le nouveau PDG de Carrefour envisage l’ouverture dominicale des hypers

21/09/2017

Selon l’un des syndicats français du groupe Carrefour, le nouveau PDG Alexandre Bompard aurait l’intention d’ouvrir les hypermarchés le dimanche, mais également d’en fermer certains.

Le Belge Olivier Van den Bossche nommé à un poste clé chez Metro

21/09/2017

Le Belge Olivier Van den Bossche rejoint l’allemand Metro et y occupera un poste clé. En tant qu‘operating partner chez Metro Cash & Carry il sera responsable de certains pays où l’enseigne est active.

Colruyt lance une plateforme numérique pour aider les clients dans leurs choix alimentaires

20/09/2017

Colruyt Group lance une nouvelle plate-forme numérique ‘Rerchercheproduit’. Celle-ci fournit toutes sortes d'informations sur les produits alimentaires des marques maison du groupe et permet ainsi aux clients de faire des choix alimentaires réfléchis.

Forte croissance pour le torréfacteur Miko

20/09/2017

Durant le 1er semestre de 2017 le fabricant de café et d’emballages plastiques Miko a progressé de plus de 12%. Ainsi le groupe de Turnhout est sur la bonne voie en vue d’atteindre pour la première fois un CA annuel de plus de 200 millions d’euros.

Spadel investit 12,8 millions d’euros à Spa Monopole

20/09/2017

Le groupe Spadel va investir 12,8 millions d’euros sur son site d’embouteillage Spa Monopole. L’usine sera dotée d’une nouvelle ligne de production afin de faire face à la croissance des eaux aromatisées. L’extension sera achevée en février 2018.

Back to top