Colruyt regroupe ses marques propres sous le label Boni Selection

Colruyt regroupe ses marques propres sous le label Boni Selection

Colruyt Group lance une nouvelle marque propre, Boni Selection , qui à terme regroupera et remplacera l’offre actuelle de plus de 50 marques de distributeur. L’enseigne souhaite créer une seule marque maison, en vue de  « simplifier et faciliter » les courses pours ses clients.

« Plus reconnaissable et plus simple »

Avec le slogan ‘ma marque maison’, Colruyt pour la première regroupe toutes ses marques propres sous l’appellation, Boni Selection. « Cela simplifie les choses pour les clients », estime le distributeur de Hal, qui admet qu’actuellement les choses sont un peu confuses :  le client ignore parfois que les marques telles qu’ Eldorado, Galaxi ou encore Belsy sont des marques propres de Colruyt.


La transition se fera progressivement : par catégorie, la marque propre actuelle sera reprise sous le label Boni Selection. La chaîne indique que les produits auront « un emballage moderne et très reconnaissable » avec un nouveau logo.


Une structure  à trois niveaux

Les fruits et légumes seront les premiers à être rebaptisés, après quoi  ce sera le tour des jus de fruits Eldorado, du fromage Galaxi, des biscuits Belsy et des rouleaux d’ essuie-tout et de papier hygiénique Lisa, et ainsi de suite. D’ici fin 2015 la conversion de tous les produits devrait être achevée.


A l’exemple de ses concurrents Delhaize et Albert Heijn, Colruyt a créé une structure de marques à trois niveaux : désormais le client aura le choix entre « les marques nationales, qui apporteront l’innovation, la marque maison Boni Selection, qui offre une plus-value, et les produits ‘premiers prix’ Everyday Selection, garantissant le plus bas prix pour un bonne qualité », commente le groupe.


Un choix de nom ‘historique’

Le choix du nom de cette nouvelle marque maison s’inspire de l’histoire de la chaîne : au cours des années ’50  les premiers magasins indépendants  portaient déjà la nom Boni : on y distribuait des timbres d’épargne Boni destinés à fidéliser les clients. Par ailleurs Boni était déjà le nom de la marque propre de fruits et légumes, qui sont les premiers à être convertis en Boni Selection.


A terme, les produits Boni Selection seront vendus dans toutes les filiales de Colruyt Group (Colruyt, Spar, Okay).

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Metro : légère croissance en 2016/2017

20/10/2017

Selon un rapport provisoire, le chiffre d’affaires de l’allemand Metro a progressé de 1,6% durant l’exercice comptable  2016/2017. Sur base comparable il est également question d’une croissance, bien que minime. Metro se dit satisfait.

Le mauvais temps affecte les ventes de glace d’Unilever

19/10/2017

Durant le trimestre écoulé le géant anglo-néerlandais des produits de grande consommation Unilever a vu ses ventes de glace chuter de 6,7% en Europe. En cause : la météo défavorable durant l’été.

Danone modifie la structure de son management

19/10/2017

Le géant français des produits laitiers Danone a décidé de modifier la structure de son management. Désormais l’actuel directeur général Emmanuel Faber combinera sa fonction avec celle de président du conseil d’administration.

Troisième trimestre difficile pour Carrefour

18/10/2017

Les résultats trimestriels publiés par Carrefour ce mercredi soir illustrent les grands défis à relever par le nouveau CEO et son équipe, et ce principalement en Europe de l’Ouest. En Belgique aussi le chiffre d’affaires comparable est en recul.

Delhaize lance un potager urbain

18/10/2017

Désormais les clients du Delhaize Boondael à Ixelles pourront acheter des légumes fraîchement récoltés sur le toit du supermarché. Ce potager urbain n’est pas un coup publicitaire, mais s’inscrit dans la stratégie de durabilité de l’enseigne au lion.

Sainsbury’s va supprimer 2.000 emplois

18/10/2017

La chaîne de supermarchés britannique Sainsbury’s va supprimer environ 2.000 emplois au Royaume-Uni. Ainsi le groupe espère économiser jusqu’à 500 millions de livres sterling (560 millions d’euros), afin de concurrencer les discounters.

Back to top