Danone tire profit des scandales alimentaires chinois

Danone tire profit des scandales alimentaires chinois

Le groupe agroalimentaire français Danone a réalisé un chiffre d’affaires de 5,72 milliards d’euros au deuxième trimestre 2013, soit une hausse de 6,7% par rapport à la même période l’an dernier. Ces résultats dépassent les attentes, notamment grâce à une forte demande d’aliments pour bébés en Chine, où les consommateurs se tournent désormais vers des marques internationales réputées, suite aux scandales alimentaires qui ont frappé les pays.

Les scandales alimentaires en Chine boostent les ventes de Danone

Durant le deuxième trimestre les ventes de nutrition infantile de Danone ont fortement progressé en Chine et à Hong Kong. Les consommateurs y optent massivement pour des produits étrangers, suite aux divers scandales alimentaires concernant des marques locales. Ainsi les quatre principaux groupes internationaux y détiennent actuellement plus d’un tiers du marché.


Récemment ils ont d’ailleurs été accusés d’abuser de cette situation pour s’entendre sur les prix. Depuis Nestlé et Danone ont accepté de diminuer le prix de quelques laits pour bébés. Grâce à cette augmentation des ventes en Chine, la division ‘nutrition infantile’ de Danone a généré un chiffre d’affaires global en hausse de 13,5% au dernier trimestre.


Forte hausse pour les eaux, modeste progression pour les produits laitiers  

La division ‘eaux’ a elle aussi connu une forte montée des ventes : le chiffre d’affaires de cette branche a augmenté de 10,5% au cours du deuxième trimestre. Une hausse qui s’explique tant par des volumes supérieurs  (+7,1%) que par  des prix plus élevés. Les ventes ont augmenté principalement sur les marchés émergents, avec l’Asie en tête.


Le marché plus mature des produits laitiers a progressé dans une moindre mesure (+2,6%). Les ventes de yaourt grec aux USA et le chiffre d’affaires en hausse en Russie ont largement compensé les résultats plus faibles du marché européen. A partir de l’année prochaine Danone s’associe à Starbucks pour commercialiser son yaourt grec aux USA.


La marge brute en baisse affecte le bénéfice sous-jacent

Malgré une demande en hausse, Danone a néanmoins vu sa marge brute régresser de 0,49% à 13,3% durant le premier semestre. Ce recul s’explique principalement par la hausse des prix des matières premières et par des adaptations de prix en Europe, où la situation reste difficile suite aux circonstances économiques. Au cours du deuxième trimestre le volume des ventes y a diminué de 1,6% à données comparables.


Au premier semestre 2013 Danone a réalisé un bénéfice net de 972 millions d’euros, contre 881 millions d’euros pour la même période l’an dernier. Cette progression est due notamment à une valorisation plus élevée de la participation de 29,2% que détient Danone de l’entreprise de produits laitiers marocaine Centrale Laitière. Le bénéfice sous-jacent à données comparables serait en recul de 1,2% par rapport à l’an dernier.


Pour l’ensemble de l’année Danone table sur une croissance de son chiffre d’affaires d’au moins 5%. Bien que le groupe estime qu’en Europe la situation restera difficile, ailleurs il  prévoit une croissance.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: