McCain obtient le feu vert pour la reprise de Lutosa

McCain obtient le feu vert pour la reprise  de Lutosa

McCain, l’entreprise canadienne productrice de frites, a obtenu l’autorisation de la Commission européenne  pour l’acquisition de l’entreprise belge de transformation de pommes de terre Lutosa, pour un montant d’environ 225 millions d’euros. La Commission avait bloqué la transaction, annoncée en septembre dernier, craignant une limitation de la concurrence sur le marché européen du commerce de détail de produits à base de pommes de terre.

Cession de la marque Lutosa

Toutefois la Commission a subordonné la transaction à certaines conditions : afin d’éviter ce  manque de concurrence, McCain devra céder la marque de produits de pommes de terre Lutosa dans l’Espace économique européen.


La cession de la marque Lutosa n’aura pas de grandes conséquences pour McCain : il s’agit d’une part restreinte des activités. Le gros du chiffre d’affaires  de l’entité reprise provient de la livraison de produits de pommes de terre sous label privé aux supermarchés, à l’horeca et à l’industrie alimentaire.


Pour les Canadiens cette reprise représente une extension de leurs activités et l’acquisition d’une clientèle supplémentaire. McCain reprend Lutosa , propriété du groupe PinuinLutosa, par le biais de sa division européenne McCain Foods Continental Europe, basée à Villeneuve d’Ascq en France. L’entreprise est active dans 45 pays et dispose d’unités de production en Belgique, en France, en Pologne et aux Pays-Bas.


Retour à la case départ pour Pinguin

En juin 2007 le transformateur de légumes surgelés Pinguin rachetait Lutosa pour un montant de 175 millions d’euros. Au sein du groupe PinguinLutosa, la division pommes de terre Lutosa a réalisé en 2012 un chiffre d’affaires de 267 millions d’euros et a contribué pour 15 millions d’euros au bénéfice  du groupe.


Hein Deprez, patron de Pinguin(Lutosa), souhaite à nouveau se concentrer sur la transformation de fruits et légumes et les préparations prêtes-à-l’emploi en conserves ou en surgelé.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: