Metro injecte de nouveau de l'argent dans Makro

Metro injecte de nouveau de l'argent dans Makro
Shutterstock.com

Metro vient à nouveau au secours de sa filiale belge déficitaire Makro . Il y a quelques jours, le groupe de distribution allemand a injecté 23 millions d'euros supplémentaires dans la chaîne de cash & carry.

 

Bouée de sauvetage allemande

Les difficultés de Makro ne sont plus un secret. La filiale belge de Metro est déficitaire depuis plusieurs années et n’est pas non plus parvenue a réalisé des bénéfices en 2020, malgré le coronavirus. La société mère allemande a l’habitude de compenser les pertes : depuis 2015, Metro a déjà injecté quelque 420 millions d'euros dans la chaîne. La dernière injection de capital dans l’entreprise belge, à hauteur de 23 millions d'euros, a été réalisée il y a quelques jours.

 

Pour l'instant, les résultats de Makro pour 2020 n'ont pas été publiés. Mais le PDG, Vincent Nolf, a clairement laissé entendre dans De Tijd qu'il ne serait certainement pas question de profits. Le chiffre d’affaires aurait augmenté grâce à la pandémie de coronavirus, mais pas suffisamment pour aider les magasins à sortir du rouge. En 2019, Makro a enregistré une perte de 67 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 738 millions d’euros.

 

Plan d'épargne

« Le fait que Metro investisse à nouveau dans notre société témoigne de sa confiance dans le plan d'épargne que nous mettons en place », déclare Nolf. Le PDG ne compte pas sur une croissance dans les prochaines années, mais il veut s’attaquer aux coûts élevés. « Dans quelques années, nous voulons couvrir nos coûts », dit-il.

 

L'été dernier, Makro a entamé une nouvelle restructuration, la quatrième en huit ans. Le plan prévoit le non-renouvellement de 100 à 200 contrats temporaires et exige également plus de flexibilité de la part du personnel permanent. La réorganisation a suscité une levée de boucliers du côté des syndicats, qui estimaient que la charge de travail serait dès lors intenable.