Organisation d'agriculteurs Boerenbond devient actionnaire de PinguinLutosa | RetailDetail

Organisation d'agriculteurs Boerenbond devient actionnaire de PinguinLutosa

Organisation d'agriculteurs Boerenbond devient actionnaire de PinguinLutosa

L'organisation d'agriculteurs flamand Boerenbond, via le fond d’investissement Agri Investment Fund (AIF),  a acquis une participation dans PinguinLutosa, groupe spécialisé dans la transformation industrielle de légumes et de pommes de terre. AIF rachète plus d’ 1 millions d’actions (soit 9,15% de la totalité) détenues par KBC Private Equity.

Après le sucre et la viande, les légumes et les pommes de terre

Après l’acquisition par le Boerenbond, via le fond d’investissement, d’une participation dans Iscal Sugar (industrie sucrière) et Covalis (industrie de la viande), l’organisme agricole fait maintenant son entrée dans le capital de PinguinLutosa. « Via cette acquisition AIF souhaite contribuer à la consolidation avancée du secteur de la transformation des légumes et pommes de terre, afin de réaliser un ancrage durable de la capacité de transformation des produits agricoles en Flandre », explique Hendrik Soete, CEO d’AIF.


Dans la circulaire du VILT, le président du Boerenbond, Piet Vanthemsche avoue que la participation n’a pas été une démarche évidente : « Dans le passé nous étions plutôt  pour une approche horizontale, mais il faut oser quitter les sentiers battus. Nous partons du principe que si c’est bon pour l’agriculteur, c’est bon pour nous. C’est donc aux agriculteurs et horticulteurs d’opter soit pour une approche verticale comme chez PinguinLutosa ou plutôt pour le modèle horizontal, via par exemple les ventes à la criée ».

« La Flandre, une région de production unique »

Vanthemsche déclare également s’être entretenu au préalable avec Hein Deprez, l’homme fort derrière Univeg et gros actionnaire de PinguinLutosa : « J’avais l’impression que nos visions étaient très semblables. Il croit très fort en l’agriculture et l’horticulture en Flandre et considère la Flandre comme une région de production unique. En ce sens je suis convaincu que nous formons une alliance positive ».


AIF était déjà actionnaire depuis plusieurs années de Scana Noliko, repris cet été par PinguinLutosa. C’est pour cette reprise que PinguinLutosa procèdera cet automne à une augmentation du capital de minimum 44 millions d’euros et maximum 48,06 millions d’euros. Après cette augmentation du capital le Boerenbond détiendra 10,8% des actions de PinguinLutosa.

Acteur mondial de grande envergure

PinguinLutosa, basé à Westrozebeke en Flandre Occidentale, est spécialisé dans le développement, la production et la commercialisation de produits surgelés, frites précuites réfrigérées et de flocons de pommes de terre déshydratés. Après la reprise des activités en surgelé du groupe français CECAB en septembre de cette année et la reprise de Scana Nolika en juillet dernier, le groupe dispose actuellement de 15 centres de production dans cinq pays différents (Belgique, France, Royaume-Uni, Pologne et Hongrie) et de 19 filiales et bureaux de vente répartis sur les 5 continents. En 2010 PinguinLutosa a réalisé un chiffre d’affaires de 483,6 millions d’euros.

L'organisation d'agriculteurs flamand Boerenbond, via le fond d’investissement Agri Investment Fund (AIF),  a acquis une participation dans PinguinLutosa, groupe spécialisé dans la transformation industrielle de légumes et de pommes de terre. AIF rachète plus d’ 1 millions d’actions (soit 9,15% de la totalité) détenues par KBC Private Equity.

Après le sucre et la viande, les légumes et les pommes de terre

Après l’acquisition par le Boerenbond, via le fond d’investissement, d’une participation dans Iscal Sugar (industrie sucrière) et Covalis (industrie de la viande), l’organisme agricole fait maintenant son entrée dans le capital de PinguinLutosa. « Via cette acquisition AIF souhaite contribuer à la consolidation avancée du secteur de la transformation des légumes et pommes de terre, afin de réaliser un ancrage durable de la capacité de transformation des produits agricoles en Flandre », explique Hendrik Soete, CEO d’AIF.


Dans la circulaire du VILT, le président du Boerenbond, Piet Vanthemsche avoue que la participation n’a pas été une démarche évidente : « Dans le passé nous étions plutôt  pour une approche horizontale, mais il faut oser quitter les sentiers battus. Nous partons du principe que si c’est bon pour l’agriculteur, c’est bon pour nous. C’est donc aux agriculteurs et horticulteurs d’opter soit pour une approche verticale comme chez PinguinLutosa ou plutôt pour le modèle horizontal, via par exemple les ventes à la criée ».

« La Flandre, une région de production unique »

Vanthemsche déclare également s’être entretenu au préalable avec Hein Deprez, l’homme fort derrière Univeg et gros actionnaire de PinguinLutosa : « J’avais l’impression que nos visions étaient très semblables. Il croit très fort en l’agriculture et l’horticulture en Flandre et considère la Flandre comme une région de production unique. En ce sens je suis convaincu que nous formons une alliance positive ».


AIF était déjà actionnaire depuis plusieurs années de Scana Noliko, repris cet été par PinguinLutosa. C’est pour cette reprise que PinguinLutosa procèdera cet automne à une augmentation du capital de minimum 44 millions d’euros et maximum 48,06 millions d’euros. Après cette augmentation du capital le Boerenbond détiendra 10,8% des actions de PinguinLutosa.

Acteur mondial de grande envergure

PinguinLutosa, basé à Westrozebeke en Flandre Occidentale, est spécialisé dans le développement, la production et la commercialisation de produits surgelés, frites précuites réfrigérées et de flocons de pommes de terre déshydratés. Après la reprise des activités en surgelé du groupe français CECAB en septembre de cette année et la reprise de Scana Nolika en juillet dernier, le groupe dispose actuellement de 15 centres de production dans cinq pays différents (Belgique, France, Royaume-Uni, Pologne et Hongrie) et de 19 filiales et bureaux de vente répartis sur les 5 continents. En 2010 PinguinLutosa a réalisé un chiffre d’affaires de 483,6 millions d’euros.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Aldi mise sur l’énergie renouvelable

17/07/2018

Aldi Nord vient de publier une ambitieuse politique climatique internationale. Le retailer veut réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40% d’ici 2021 et révèle quelques chiffres révélateurs dans son second rapport de développement durable.

Un potentiel de croissance considérable pour les discounters en Europe de l’Ouest

16/07/2018

Malgré une surenchère sur de nombreux marchés européens, les discounters prévoient dix millions de m² supplémentaires de surface de vente sur le continent d’ici 2023. LZ Retailytics estime qu’il existe également de bonnes opportunités de croissance sur des marchés dits saturés comme l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Greenyard en difficultés suite à une contamination à la listéria

16/07/2018

Le producteur de légumes Greenyard est sous pression suite à une contamination à la listéria dans son usine hongroise. L’entreprise affirme prendre toutes les mesures nécessaires, mais le cours boursier est en chute libre.

Un premier magasin OKay avec point de collecte Collect&Go ouvre ses portes à Heusden

16/07/2018

OKay, le supermarché de quartier de Colruyt Group, ouvre sa première filiale avec point de collecte Collect&Go à Heusden. Le nouveau point de vente teste le service de collecte qui, en cas de succès, sera déployé dans d’autres magasins OKay.

Carrefour fait un effort pour les salariés prépensionnés

16/07/2018

Dans le cadre du plan de transformation, Carrefour Belgium prévoit une prime supplémentaire pouvant aller jusqu’à 500 euros pour les travailleurs bénéficiant du RCC qui suivent une formation à un métier en pénurie.

Delhaize met fin à la collaboration avec les partenaires de la Carte Plus

12/07/2018

Les clients de Delhaize ne pourront plus accumuler autant de points avec leur Carte Plus car la collaboration avec les autres retailers permettant aux clients de récolter des points et d’échanger des bons (DI, Planet Parfum, Q8 et Tom&Co) prend fin.