Organisation d'agriculteurs Boerenbond devient actionnaire de PinguinLutosa

Organisation d'agriculteurs Boerenbond devient actionnaire de PinguinLutosa

L'organisation d'agriculteurs flamand Boerenbond, via le fond d’investissement Agri Investment Fund (AIF),  a acquis une participation dans PinguinLutosa, groupe spécialisé dans la transformation industrielle de légumes et de pommes de terre. AIF rachète plus d’ 1 millions d’actions (soit 9,15% de la totalité) détenues par KBC Private Equity.

Après le sucre et la viande, les légumes et les pommes de terre

Après l’acquisition par le Boerenbond, via le fond d’investissement, d’une participation dans Iscal Sugar (industrie sucrière) et Covalis (industrie de la viande), l’organisme agricole fait maintenant son entrée dans le capital de PinguinLutosa. « Via cette acquisition AIF souhaite contribuer à la consolidation avancée du secteur de la transformation des légumes et pommes de terre, afin de réaliser un ancrage durable de la capacité de transformation des produits agricoles en Flandre », explique Hendrik Soete, CEO d’AIF.


Dans la circulaire du VILT, le président du Boerenbond, Piet Vanthemsche avoue que la participation n’a pas été une démarche évidente : « Dans le passé nous étions plutôt  pour une approche horizontale, mais il faut oser quitter les sentiers battus. Nous partons du principe que si c’est bon pour l’agriculteur, c’est bon pour nous. C’est donc aux agriculteurs et horticulteurs d’opter soit pour une approche verticale comme chez PinguinLutosa ou plutôt pour le modèle horizontal, via par exemple les ventes à la criée ».

« La Flandre, une région de production unique »

Vanthemsche déclare également s’être entretenu au préalable avec Hein Deprez, l’homme fort derrière Univeg et gros actionnaire de PinguinLutosa : « J’avais l’impression que nos visions étaient très semblables. Il croit très fort en l’agriculture et l’horticulture en Flandre et considère la Flandre comme une région de production unique. En ce sens je suis convaincu que nous formons une alliance positive ».


AIF était déjà actionnaire depuis plusieurs années de Scana Noliko, repris cet été par PinguinLutosa. C’est pour cette reprise que PinguinLutosa procèdera cet automne à une augmentation du capital de minimum 44 millions d’euros et maximum 48,06 millions d’euros. Après cette augmentation du capital le Boerenbond détiendra 10,8% des actions de PinguinLutosa.

Acteur mondial de grande envergure

PinguinLutosa, basé à Westrozebeke en Flandre Occidentale, est spécialisé dans le développement, la production et la commercialisation de produits surgelés, frites précuites réfrigérées et de flocons de pommes de terre déshydratés. Après la reprise des activités en surgelé du groupe français CECAB en septembre de cette année et la reprise de Scana Nolika en juillet dernier, le groupe dispose actuellement de 15 centres de production dans cinq pays différents (Belgique, France, Royaume-Uni, Pologne et Hongrie) et de 19 filiales et bureaux de vente répartis sur les 5 continents. En 2010 PinguinLutosa a réalisé un chiffre d’affaires de 483,6 millions d’euros.

L'organisation d'agriculteurs flamand Boerenbond, via le fond d’investissement Agri Investment Fund (AIF),  a acquis une participation dans PinguinLutosa, groupe spécialisé dans la transformation industrielle de légumes et de pommes de terre. AIF rachète plus d’ 1 millions d’actions (soit 9,15% de la totalité) détenues par KBC Private Equity.

Après le sucre et la viande, les légumes et les pommes de terre

Après l’acquisition par le Boerenbond, via le fond d’investissement, d’une participation dans Iscal Sugar (industrie sucrière) et Covalis (industrie de la viande), l’organisme agricole fait maintenant son entrée dans le capital de PinguinLutosa. « Via cette acquisition AIF souhaite contribuer à la consolidation avancée du secteur de la transformation des légumes et pommes de terre, afin de réaliser un ancrage durable de la capacité de transformation des produits agricoles en Flandre », explique Hendrik Soete, CEO d’AIF.


Dans la circulaire du VILT, le président du Boerenbond, Piet Vanthemsche avoue que la participation n’a pas été une démarche évidente : « Dans le passé nous étions plutôt  pour une approche horizontale, mais il faut oser quitter les sentiers battus. Nous partons du principe que si c’est bon pour l’agriculteur, c’est bon pour nous. C’est donc aux agriculteurs et horticulteurs d’opter soit pour une approche verticale comme chez PinguinLutosa ou plutôt pour le modèle horizontal, via par exemple les ventes à la criée ».

« La Flandre, une région de production unique »

Vanthemsche déclare également s’être entretenu au préalable avec Hein Deprez, l’homme fort derrière Univeg et gros actionnaire de PinguinLutosa : « J’avais l’impression que nos visions étaient très semblables. Il croit très fort en l’agriculture et l’horticulture en Flandre et considère la Flandre comme une région de production unique. En ce sens je suis convaincu que nous formons une alliance positive ».


AIF était déjà actionnaire depuis plusieurs années de Scana Noliko, repris cet été par PinguinLutosa. C’est pour cette reprise que PinguinLutosa procèdera cet automne à une augmentation du capital de minimum 44 millions d’euros et maximum 48,06 millions d’euros. Après cette augmentation du capital le Boerenbond détiendra 10,8% des actions de PinguinLutosa.

Acteur mondial de grande envergure

PinguinLutosa, basé à Westrozebeke en Flandre Occidentale, est spécialisé dans le développement, la production et la commercialisation de produits surgelés, frites précuites réfrigérées et de flocons de pommes de terre déshydratés. Après la reprise des activités en surgelé du groupe français CECAB en septembre de cette année et la reprise de Scana Nolika en juillet dernier, le groupe dispose actuellement de 15 centres de production dans cinq pays différents (Belgique, France, Royaume-Uni, Pologne et Hongrie) et de 19 filiales et bureaux de vente répartis sur les 5 continents. En 2010 PinguinLutosa a réalisé un chiffre d’affaires de 483,6 millions d’euros.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour supprime des milliers d’emplois au profit du e-commerce

23/01/2018

Carrefour va supprimer quelques milliers d’emplois, a annoncé aujourd’hui le CEO Alexandre Bompard. Grâce à un nouveau plan de transformation, avec l’accent sur l’e-commerce, Carrefour entend devenir « le leader mondial dans la transition alimentaire ».

Unilever supprime des emplois au sein de son équipe de vente

22/01/2018

Unilever Belgium réorganise son équipe de représentants commerciaux. Ceci entraînera la perte de onze emplois, confirme l’entreprise à la rédaction de RetailDetail.

Forte croissance d’Amazon dans le secteur alimentaire

22/01/2018

Les ventes alimentaires ne représentent toujours qu’une part limitée du e-commerce, mais les chiffres de croissance d’Amazon aux Etats-Unis et en Europe pour l’année 2017 semblent impressionnants.  Le point de basculement est-il en vue ?

Amazon ouvre le premier magasin sans caisses accessible au grand public

22/01/2018

Amazon ouvre le premier magasin sans caisses accessible au grand public.  Il est situé à Seattle, près du siège social de l’entreprise qui a testé ce type de magasin auprès de son propre personnel.  L’accès est ouvert à tous dès aujourd’hui.

Unilever va-t-il reprendre la marque de tonic Fever-Tree ?

19/01/2018

La marque de tonic Fever-Tree a désigné un nouvel administrateur: Kevin Havelock, responsable de la division des boissons rafraîchissantes d’Unilever. Cette nomination laisse à penser qu’Unilever souhaite reprendre la maison-mère Fevertree Drinks. Ces spéculations ont fait grimper l’action.

Filet Pur : Un cheveux dans la soupe plastique

19/01/2018

Les retailers sont-ils des querelleurs et des escrocs? Les boissons énergisantes doivent-elles être interdites? Carrefour est-il à l’aube d’un assainissement et Delhaize va-t-il se hollandiser? Une semaine mouvementée que vous résume RetailDetail Food.

Back to top