Organisation d'agriculteurs Boerenbond devient actionnaire de PinguinLutosa

Organisation d'agriculteurs Boerenbond devient actionnaire de PinguinLutosa

L'organisation d'agriculteurs flamand Boerenbond, via le fond d’investissement Agri Investment Fund (AIF),  a acquis une participation dans PinguinLutosa, groupe spécialisé dans la transformation industrielle de légumes et de pommes de terre. AIF rachète plus d’ 1 millions d’actions (soit 9,15% de la totalité) détenues par KBC Private Equity.

Après le sucre et la viande, les légumes et les pommes de terre

Après l’acquisition par le Boerenbond, via le fond d’investissement, d’une participation dans Iscal Sugar (industrie sucrière) et Covalis (industrie de la viande), l’organisme agricole fait maintenant son entrée dans le capital de PinguinLutosa. « Via cette acquisition AIF souhaite contribuer à la consolidation avancée du secteur de la transformation des légumes et pommes de terre, afin de réaliser un ancrage durable de la capacité de transformation des produits agricoles en Flandre », explique Hendrik Soete, CEO d’AIF.


Dans la circulaire du VILT, le président du Boerenbond, Piet Vanthemsche avoue que la participation n’a pas été une démarche évidente : « Dans le passé nous étions plutôt  pour une approche horizontale, mais il faut oser quitter les sentiers battus. Nous partons du principe que si c’est bon pour l’agriculteur, c’est bon pour nous. C’est donc aux agriculteurs et horticulteurs d’opter soit pour une approche verticale comme chez PinguinLutosa ou plutôt pour le modèle horizontal, via par exemple les ventes à la criée ».

« La Flandre, une région de production unique »

Vanthemsche déclare également s’être entretenu au préalable avec Hein Deprez, l’homme fort derrière Univeg et gros actionnaire de PinguinLutosa : « J’avais l’impression que nos visions étaient très semblables. Il croit très fort en l’agriculture et l’horticulture en Flandre et considère la Flandre comme une région de production unique. En ce sens je suis convaincu que nous formons une alliance positive ».


AIF était déjà actionnaire depuis plusieurs années de Scana Noliko, repris cet été par PinguinLutosa. C’est pour cette reprise que PinguinLutosa procèdera cet automne à une augmentation du capital de minimum 44 millions d’euros et maximum 48,06 millions d’euros. Après cette augmentation du capital le Boerenbond détiendra 10,8% des actions de PinguinLutosa.

Acteur mondial de grande envergure

PinguinLutosa, basé à Westrozebeke en Flandre Occidentale, est spécialisé dans le développement, la production et la commercialisation de produits surgelés, frites précuites réfrigérées et de flocons de pommes de terre déshydratés. Après la reprise des activités en surgelé du groupe français CECAB en septembre de cette année et la reprise de Scana Nolika en juillet dernier, le groupe dispose actuellement de 15 centres de production dans cinq pays différents (Belgique, France, Royaume-Uni, Pologne et Hongrie) et de 19 filiales et bureaux de vente répartis sur les 5 continents. En 2010 PinguinLutosa a réalisé un chiffre d’affaires de 483,6 millions d’euros.

L'organisation d'agriculteurs flamand Boerenbond, via le fond d’investissement Agri Investment Fund (AIF),  a acquis une participation dans PinguinLutosa, groupe spécialisé dans la transformation industrielle de légumes et de pommes de terre. AIF rachète plus d’ 1 millions d’actions (soit 9,15% de la totalité) détenues par KBC Private Equity.

Après le sucre et la viande, les légumes et les pommes de terre

Après l’acquisition par le Boerenbond, via le fond d’investissement, d’une participation dans Iscal Sugar (industrie sucrière) et Covalis (industrie de la viande), l’organisme agricole fait maintenant son entrée dans le capital de PinguinLutosa. « Via cette acquisition AIF souhaite contribuer à la consolidation avancée du secteur de la transformation des légumes et pommes de terre, afin de réaliser un ancrage durable de la capacité de transformation des produits agricoles en Flandre », explique Hendrik Soete, CEO d’AIF.


Dans la circulaire du VILT, le président du Boerenbond, Piet Vanthemsche avoue que la participation n’a pas été une démarche évidente : « Dans le passé nous étions plutôt  pour une approche horizontale, mais il faut oser quitter les sentiers battus. Nous partons du principe que si c’est bon pour l’agriculteur, c’est bon pour nous. C’est donc aux agriculteurs et horticulteurs d’opter soit pour une approche verticale comme chez PinguinLutosa ou plutôt pour le modèle horizontal, via par exemple les ventes à la criée ».

« La Flandre, une région de production unique »

Vanthemsche déclare également s’être entretenu au préalable avec Hein Deprez, l’homme fort derrière Univeg et gros actionnaire de PinguinLutosa : « J’avais l’impression que nos visions étaient très semblables. Il croit très fort en l’agriculture et l’horticulture en Flandre et considère la Flandre comme une région de production unique. En ce sens je suis convaincu que nous formons une alliance positive ».


AIF était déjà actionnaire depuis plusieurs années de Scana Noliko, repris cet été par PinguinLutosa. C’est pour cette reprise que PinguinLutosa procèdera cet automne à une augmentation du capital de minimum 44 millions d’euros et maximum 48,06 millions d’euros. Après cette augmentation du capital le Boerenbond détiendra 10,8% des actions de PinguinLutosa.

Acteur mondial de grande envergure

PinguinLutosa, basé à Westrozebeke en Flandre Occidentale, est spécialisé dans le développement, la production et la commercialisation de produits surgelés, frites précuites réfrigérées et de flocons de pommes de terre déshydratés. Après la reprise des activités en surgelé du groupe français CECAB en septembre de cette année et la reprise de Scana Nolika en juillet dernier, le groupe dispose actuellement de 15 centres de production dans cinq pays différents (Belgique, France, Royaume-Uni, Pologne et Hongrie) et de 19 filiales et bureaux de vente répartis sur les 5 continents. En 2010 PinguinLutosa a réalisé un chiffre d’affaires de 483,6 millions d’euros.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

RetailDetail Food #25 est disponible en ligne

17/11/2017

Comment les commerçants gèrent-ils les clients agressifs en magasin ? Voilà l’un des thèmes abordés dans le 25ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé des exploitants de supermarchés.

Le CEO d’Alpro, Bernard Deryckere, démissionne

16/11/2017

Bernard Deryckere, l’architecte du succès international de l’entreprise de produits laitiers belge Alpro, démissionne après 16 années passées au sein de l’entreprise. Des différends avec le nouveau propriétaire Danone seraient à l’origine de ce départ.

Tesco obtient le feu vert pour « la fusion de l’année » avec Booker

15/11/2017

Ça bouge dans le retail au Royaume-Uni : après l’absorbation de Nisa par Co-op, le leader du marché Tesco va lui aussi augmenter sa part de marché en rachetant le grossiste Booker pour la modique somme de 4,52 milliards d’euros !

L’Inde, terre promise pour les pommes et les poires belges

14/11/2017

Les fruiticulteurs belges s’en vont conquérir l’Inde : pour l’instant ce pays est déjà le principal marché d’exportation hors Europe pour les pommes belges et les poires belges y sont également fortement promues. 

Back to top