Pas de Chocolate Circus Tony's Chocolonely mais une organisation de vente belge

Shutterstock.com

Le chiffre d'affaires du chocolatier éthique Tony's Chocolonely a pour la première fois dépassé les 100 millions d'euros, mais l'entreprise a enregistré des pertes. Le projet d'une usine avec une montagne russe est remplacé par une organisation de vente belge.  

 

Reprise

L'entreprise qui s'est donné pour mission de produire du chocolat équitable et 100 % sans esclavage a réalisé un chiffre d'affaires mondial de 109,6 millions d'euros, soit une augmentation de près de 25 % par rapport à l'exercice précédent. La marge brute a dépassé l'objectif en passant de 42,4 % à 46,2 %, a indiqué le chocolatier dans son rapport annuel.

 

Mais, revers de la médaille : en raison d'une série de coûts exceptionnels, dont l’acquisition de l'usine belge Althaea-De Laet à Borsbeek et les coûts associés aux projets d’une spectaculaire chocolaterie avec une montagne russe à Zaandam, le Tony's Chocolonely Chocolate Circus, le chocolatier a enregistré une perte de 4,7 millions d'euros. Hors coûts et amortissements ponctuels, le bénéfice net s'élève à environ 1 million d'euros.

 

Par conséquent, cette usine ne verra pas le jour. L'entreprise prévoit d'investir les fonds ainsi libérés dans la notoriété de la marque et dans la sensibilisation aux problèmes qui touchent l'industrie du chocolat.

 

Changement de stratégie

Tony's ne se développe plus sur son marché d'origine hollandais et souhaite désormais se concentrer sur l'expansion internationale. L'entreprise alloue des fonds pour renforcer les équipes locales : Tony's lancera ses activités de vente, de distribution et de marketing à partir du 1er janvier en Belgique.

 

Enfin, le chocolatier veut augmenter l'impact sur les producteurs de cacao. L'entreprise a acheté jusqu'à 87 % de fèves de cacao en plus par l'intermédiaire de sa plateforme Open Chain, une initiative qui permet à d'autres marques de fabriquer du chocolat selon les cinq principes de partenariat de Tony. Des partenaires comme Albert HeijnAldiJokolade et Vly Foods ont acheté conjointement 237 % de fèves en plus via la plateforme.