Starbucks ouvre un magasin sans caisses avec Amazon Go

Starbucks ouvre un magasin sans caisses avec Amazon Go
Starbucks

À Manhattan, Amazon et Starbucks ont uni leurs forces pour créer un magasin de café et de proximité high-tech. Le local Starbucks fonctionne sans caisses et intègre un magasin Amazon Go.

 

Magasin dans un magasin de café

Un nouveau co-concept a ouvert ses portes dans le quartier de Manhattan, à New York : la 59th Street abrite désormais un café Starbucks Pickup avec un magasin Amazon Go. Le bar à café utilise la technologie de scan « Just Walk Out » sans caisses d'Amazon pour permettre à ses clients d’acheter rapidement un café ou une collation sans avoir à passer à la caisse.


En entrant dans le magasin, les clients peuvent récupérer au comptoir le café Starbucks qu'ils ont préalablement commandé via l'application ou acheter quelque chose à manger dans le supermarché intégré Amazon Go. Mais pour pouvoir y entrer, ils doivent d'abord se connecter. Pour ce faire, ils peuvent utiliser un code QR dans l'application Amazon Shopping mais aussi, de plus en plus, leur paume de main : avec Amazon One, Amazon associe les données de la carte de crédit à l'empreinte de la main des consommateurs. Il suffit donc de présenter sa main pour entrer.


Dans la section Amazon Go du magasin, les consommateurs peuvent acheter des produits Starbucks, tels que des biscuits et des wraps, ainsi que des salades et des sandwichs prêts à déguster d'Amazon Kitchen. Des produits phares, tels que les sandwichs d'Ess-a-Bagel et de Magnolia Bakery, sont également proposés.

 

Plus d’établissements prévus

Le montant d’achat est automatiquement prélevé sur la carte de crédit des visiteurs. Mais ils peuvent également consommer sur place : outre les présentoirs, le local dispose de places assises, de tables plus grandes où s’asseoir à plusieurs et d’espaces de travail individuels pour ceux qui souhaitent télétravailler ou étudier. Les visiteurs peuvent commander un autre café sur l'application Starbucks ou auprès d'un barista au comptoir.


« C'est une démonstration de faisabilité dont nous tirons tous deux des enseignements », a déclaré à CNBC Kathryn Young, vice-présidente senior pour la croissance et le développement mondial chez Starbucks. Deux ouvertures de magasins similaires sont prévues pour l’année à venir. Depuis la pandémie de coronavirus, Starbucks cherche des moyens numérisés, sans contact et moins chers de fournir du café aux consommateurs. La chaîne a fermé 400 magasins en dix-huit mois, mais a ouvert davantage de points collecte dans les villes et mise beaucoup sur les commandes en ligne.