Carrefour lance sa propre solution de paiement mobile

Carrefour lance sa propre solution de paiement mobile
Shutterstock

L’enseigne de supermarchés française Carrefour déploie sa solution de paiement mobile. Carrefour Pay, qui d’ici fin 2018 fonctionnera avec toutes les cartes bancaires, est disponible dans tous les magasins équipés de la technologie sans contact NFC.

Carrefour Pay

Dans le cadre de sa transformation digitale le groupe français Carrefour introduit un nouveau mode de paiement pour les clients de ses 3.000 magasins Carrefour en France et ailleurs. Carrefour Pay est une app mobile brevetée, qui aujourd’hui accessible uniquement sur Android et pour les détenteurs de cartes PASS MasterCards et C-Zam, mais qui fin de cette année sera compatible avec toutes les cartes bancaires.


L’app, dont le nom s’inspire de l’app Apple Pay lancée en France en juin 2016, sera également disponible dans les magasins belges de Carrefour, explique le porte-parole Baptiste van Outryve: « A condition que l’app soit utilisée dans un magasin Carrefour qui accepte la technologie sans contact NFC, les paiements via Carrefour Pay avec la PASS MasterCard ou la carte C-Zam françaises pourront s’effectuer sans problèmes. »


Comment ça marche ?

Carrefour Pay a été conçu pour un usage simple et intuitif : il suffit à l’utilisateur de posséder un téléphone Android avec NFC et de télécharger gratuitement l’app Carrefour&Moi du Google App Store. Dans la rubrique ‘Payer avec mon mobile’ la carte bancaire doit être mise en contact avec le téléphone mobile, pour qu’il puisse lire les données de la carte. Avec un code sécurisé reçu via SMS le carte bancaire est ensuite reliée à l’app mobile.


A chaque paiement il suffit au client de déverrouiller son téléphone et de le poser sur le terminal de paiement. Tous les avantages liés au programme de fidélité et les bons de réduction sont automatiquement traités par l’app.


Le déploiement de sa propre solution de paiement marque le début du plan quinquennal de Carrefour, lancé en janvier de cette année et prévoyant un budget de 2,8 milliards d’euros pour le développement digital et omnicanal de la chaîne de supermarchés.