Kroger et Microsoft testent des technologies digitales dans le retail

Kroger CEO Rodney McMullen en Microsoft CEO Satya Nadella

Les ambitions de Microsoft dans le retail se concrétisent de plus en plus : l’américiain Kroger teste des rayons digitaux et l’intelligence artificielle dans deux de ses magasins. De plus, la chaîne envisage de vendre cette technologie à d’autres retailers.


Un gérant de magasin virtuel

Visiblement Microsoft n’a pas l’intention de laisser à son rival Amazon le marché des services cloud et de la technologie digitale destinée au retail. Les grands retailers américains, eux non plus, ne souhaitent pas subsidier le concurrent direct qu’est l’entreprise de Jeff Bezos. C’est pourquoi ils s’associent pour rechercher des alternatives : actuellement deux magasins de l’enseigne de grande distribution Kroger (près des sièges sociaux des deux partenaires, respectivement à Cincinnati et Redmond) testent des rayons digitaux, en combinaison avec une application pour smartphone de self check-out. « Ensemble nous pouvons développer des applications, que nous ne pourrions développer séparément », expliquent-ils.


Les utilisateurs de l’app sont guidés à travers le magasin à l’aide de leur liste de course. Lorsque le shopper est proche d’un produit figurant sur sa liste, une icône du rayon digital s’illumine. Cette même technologie est utilisée pour aider le personnel en magasin à trouver plus facilement les produits lors de la préparation des commandes en ligne. En outre, Kroger va utiliser l’intelligence artificielle pour adapter les produits et les publicités aux préférences des clients.


De plus, les rayons sont équipés de capteurs reliés au cloud, afin de contrôler les stocks. Les deux partenaires préparent également un gérant de magasin virtuel, capable de prévenir les employés lorsque par exemple il manque de chariots à l’entrée du magasin. A noter que Kroger a l’intention de vendre ces applications à d’autres retailers afin de générer des revenus supplémentaires. Outre Kroger, Microsoft collabore déjà avec Walmart : l’enseigne a recours aux  services cloud, à la plateforme web Azure et à l’expertise en big data du géant technologique. Macy’s et Ahold Delhaize, eux aussi, utilisent des technologies de Microsoft.