L’explosion des prix des containers se fait sentir jusque dans la grande distribution

Shutterstock.com

De plus en plus d’entrepreneurs sont désemparés face à l’augmentation spectaculaire du prix des containers. Cette hausse est principalement la conséquence de la crise sanitaire, bien que d’autres facteurs y jouent également un rôle.

 

Multiplication par dix

Les entreprises belges paient aujourd’hui jusqu’à dix fois plus cher pour le transport maritime d’un container en provenance de Chine. « L’expédition d’un container de 40 pieds qui coûtait 1 800 à 2 200 dollars est désormais facturée jusqu’à 24 000 dollars », explique Nikolas Van der Veken (Fitnessking) dans De Standaard. Les marges bénéficiaires sont ainsi sous pression.

 

Outre l’augmentation des prix, les opérateurs sont confrontés à un autre problème : de nombreux containers arrivent avec plusieurs semaines de retard. « Nous n’avons pratiquement plus de lampes de bureau et les articles de Noël risquent d’arriver trop tard », embraie Jens Govaert (Molecule).

 

Et ces exemples ne sont pas des exceptions. Les retards et la flambée des prix perturbent les chaînes logistiques de presque tous les produits expédiés par container.

 

Coronavirus

Pour l’économiste des transports Thierry Vanelslander, l’explication réside dans la pandémie. « Après les confinements qui ont paralysé les usines et les ports du monde entier, un double mouvement de rattrapage s’est enclenché. Il a fallu expédier en même temps les nouvelles commandes et les produits déjà commandés, et de nombreuses entreprises ont voulu accroître leurs stocks. » Pour résumer : la demande de marchandises est énorme, mais le nombre de conteneurs et de navires est limité. En outre, les ports ne peuvent pas suivre, notamment parce que de nouveaux foyers épidémiques ont entraîné la fermeture de certains ports d’Asie. La couverture vaccinale reste en effet très faible en Chine.

 

Et bien que le blocage du canal de Suez par le porte-conteneurs Ever Given en panne soit résolu depuis plusieurs mois, cet événement fait toujours sentir ses effets, affirment les experts. Le blocage de ce canal très fréquenté pendant plusieurs jours en mars a en effet provoqué un embouteillage de centaines de navires.

 

Prix plus élevés dans les magasins

Les prix élevés des conteneurs pèsent évidemment sur la reprise économique. « Si vous expédiez un conteneur rempli de diamants, une augmentation du prix du transport n’est pas un problème. Mais les meubles de jardin, par exemple, prennent beaucoup plus de place, et le transport pèse lourd dans le coût total. Si les prix des containers augmentent encore, la situation deviendra intenable », déclare Jens Govaert.

 

Quand la tendance va-t-elle s’inverser ? Tant que la pandémie ne sera pas maîtrisée, le transport maritime de marchandises restera perturbé, estime Thierry Vanelslander. Les armateurs aussi sont de plus en plus critiqués. Le secteur est dominé par une poignée d’acteurs qui opèrent au niveau mondial. Ils se trouvent ainsi dans une position de force et peuvent pratiquer des prix élevés.