La voie est libre pour la vente et l’assainissement de la dette d’Hema

La voie est libre pour la vente et l’assainissement de la dette d’Hema
Foto: Hindrik Johannes de Groot / Shutterstock.com

Hema est officiellement entre les mains de ses créanciers : le tribunal a approuvé la reprise en échange de l’abandon de 300 millions d’euros de créances. La voie est ainsi ouverte pour une revente rapide du groupe.

 

Boekhoorn, si loin, si proche

Le groupe de détenteurs d’obligations qui a pris le contrôle de Hema en échange de l’apurement des dettes de la chaîne de grande distribution a enfin reçu le feu vert du tribunal d’Amsterdam. Cette décision est une lourde défaite pour autre groupe de créanciers, dirigé par Alco Pieren, qui voient ainsi un total 150 millions d’obligations partir en fumée. Elle ouvre également la voie à la poursuite de la vente de Hema.

 

Les créanciers n’ont en effet pas l’intention de garder Hema longtemps. Le groupe d’investissement Alteri, une initiative citoyenne qui viserait principalement une participation minoritaire, et un consortium autour de l’investisseur Parcom sont candidats au rachat du retailer. La famille Van Erd, propriétaire de Jumbo, et l’ancien propriétaire Marcel Boekhoorn se cacheraient également derrière l’offre de Parcom. Ironiquement, Marcel Boekhoorn, qui a officiellement perdu Hema depuis la décision du tribunal, se rapprocherait ainsi à nouveau de « sa » chaîne.

 

La dette réduite de plus de moitié

L’avantage est que Marcel Boekhoorn retrouverait une Hema beaucoup plus saine, ce qui était précisément son objectif depuis le début. La dette obligataire existante, qui s’élevait à l’origine à 750 millions d’euros, s’en trouve réduite de plus de moitié à 300 millions d’euros. Hema bénéficiera également d’un financement obligataire supplémentaire de 42 millions d’euros pour améliorer sa position de liquidité, rapporte l’entreprise.

 

« Maintenant que la transaction est conclue, la réduction de la dette par conversion partielle en capital sera un fait dans quelques semaines. La transaction est sans précédent et démontre la confiance des créanciers dans l’avenir de l’entreprise. Notre solvabilité s’est encore améliorée et nous sommes à nouveau un partenaire financièrement sain pour nos fournisseurs et autres partenaires », a déclaré le CFO Joost de Beijer. La vente aux nouveaux propriétaires devrait être bouclée avant la fin de l’année.