Les Belges renoncent au rachat de Hema

Les Belges renoncent au rachat de Hema

Le rachat de Hema par la société d’investissement belge Core Equity n’aura finalement pas lieu. En cause ? Un désaccord avec les franchisés de l’enseigne concernant les ventes en ligne.

Ambitieux projets online

Lorsque début mai le journal néerlandais De Telegraaf évoquait le possible rachat de Hema, propriété du britannique Lion Capital, par un groupe d’investissement bruxellois, il semblait déjà y avoir un accord oral et les signatures devaient suivre rapidement. Une annonce un peu optimiste, puisque qu’à présent Core Equity a décidé de mettre fin aux négociations, toujours selon le même journal.


Les contrats avec les franchisés constituent un obstacle pour les investisseurs. Ces derniers nourrissaient de hautes ambitions au niveau e-commerce, mais sur base des contrats actuels la majeure partie des bénéfices issus des ventes en ligne revient aux franchisés. Dans ces conditions, impossible de rentabiliser un webshop Hema, estiment-ils. L’échec des négociations est un coup dur pour le propriétaire Lion Capital, qui depuis longtemps cherche un repreneur : c’est la troisième fois que des discussions de reprise n’aboutissent pas.