Le shopping center Dockx Bruxsel passe sous giron canadien

Le shopping center Dockx Bruxsel passe sous giron canadien

Des investisseurs canadiens d’Alberta Investment Management Corporation ont déboursé environ 300 millions d’euros pour le rachat du centre commercial Docks Bruxsel. Depuis la réception des travaux en 2016 le promoteur Equilis était à la recherche d’un repreneur.

Vente rapide

Lorsque Docks Bruxsel a ouvert ses portes en octobre 2016, Equilis s’est presqu’immédiatement mis en quête d’investisseurs potentiels, mais en vain dans une première phase. Entretemps le fonds canadien Alberta Investment Management Corporation a manifesté son intérêt et a mis le montant espéré sur table, écrit le journal De Tijd.


Cette cession relativement rapide peut surprendre. En général les investisseurs préfèrent attendre qu’un centre commercial soit ouvert depuis au moins trois ans, car à ce moment-là les premiers contrats arrivent à échéance et les locataires insatisfaits peuvent donc quitter les lieux.


Durant la première année Docks Bruxsel a accueilli 5 millions de visiteurs au total, dont 700.000 durant les deux premières semaines après l’ouverture. Idéalement le centre commercial devrait accueillir 8 millions de visiteurs par an.


Depuis l’ouverture de Docks Bruxsel les permis obtenus par le centre commercial ont fait l’objet de nombreuses critiques. En mai dernier l’Unizo s’interrogeait sur la manière dont ces permis avaient été octroyés. Fin 2017 le ministre bruxellois de l’Economie Didier Gosuin reprochait à Docks Bruxsel de ne pas tenir ses promesses, avec pour conséquence un impact beaucoup plus important que prévu sur la mobilité et les commerçants locaux.