Amazon dans le collimateur de Trump

Amazon dans le collimateur de Trump

Amazon dans le collimateur de Trump
Shutterstock

Le président Donald Trump semble avoir trouvé un nouvel ennemi en l’entreprise Amazon.  Le géant du retail profiterait de U.S. Postal Service, le service postal américain, et Trump souhaiterait y mettre un terme en prenant les mesures nécessaires.

'Delivery boy'

Dans une série de tweets, Trump a indiqué qu’Amazon bénéficierait de certains avantages de la part de U.S. Postal Service.  Au niveau de la collaboration avec le webshop, la poste américaine serait déficitaire.  Selon Trump, Amazon utiliserait la poste comme son ‘delivery boy’ personnel.

 
D’autre part, Trump souligne qu’Amazon bénéfice également d’avantages fiscaux considérables, tandis que d’autres retailers qui paient toutes leurs taxes, sont contraints de déposer le bilan.  Le président fait état de concurrence déloyale.

 

The Washington Post

Une autre épine dans l’œil de Trump : Jeff Bezos, le PDG d’Amazon, est également le propriétaire du journal The Washington Post.  Il s’agit d’un des journaux souvent critiqués par le président américain pour cause de « fake news ».  Même si Bezos prétend ne pas se mêler du contenu du journal, cela ne suffit pas pour Trump.

 

Aucune mesure n’a encore été annoncée pour l’instant, mais les tweets de Trump ont néanmoins fait chuter de 5 pour cent le cours de l’action Amazon.

 

Certaines sources à la Maison Blanche ont déclaré au journal Vanity Fair que Trump souhaite que les frais d’expéditions payés par Amazon à U.S. Postal Service soient plus élevés.  D’autre part, le contrat entre Amazon et le Pentagone, en vertu duquel Amazon fournirait des services cloud pour un montant de plusieurs milliards de dollars, pourrait être résilié.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

LVMH injecte des dizaines de millions dans le moteur de recherche de mode Lyst

24/05/2018

LVMH, le groupe de luxe français dirigé par Bernard Arnault, injecte des dizaines de millions de dollars dans Lyst. Grâce à ce capital, la plateforme de recherche dédiée à la mode de luxe entend accélérer son expansion mondiale.

Réduction supplémentaire chez Whole Foods pour les membres d’Amazon Prime

17/05/2018

Désormais les membres Amazon Prime bénéficient d’une réduction de 10% sur de nombreux produits chez Whole Foods, la chaîne de supermarchés rachetée l’an dernier par l’e-tailer américain. Les experts voient dans ce rapprochement une double stratégie.

Opinion : « J’ai un Chinois au fond de ma poche ! »

08/05/2018

Les entreprises technologiques comme Alibaba et Amazon se font la malle avec vos données sous les yeux résignés de l’Europe. Et les marques et les retailers dans tout ça ? Ils sponsorisent l’opération et alimentent la croissance de leurs concurrents.

Walmart, et non pas Amazon, reprend le leader du marché indien

07/05/2018

Malgré une proposition alléchante d’Amazon, l’e-tailer indien Flipkart va être repris par Walmart et Alphabet, le propriétaire de Google.  Les Américains vont débourser 15 milliards de dollars pour acquérir près de 75% des actions de Flipkart.

Filet Pur : Un gros zéro pour l’ambiance et la convivialité

04/05/2018

Grandes scènes de réconciliation cette semaine. Mais pour autant les gros nuages gris au-dessus du retail alimentaire ne se sont pas dissipés. Bien au contraire, comme en témoigne le résumé hebdomadaire, garanti sans plastique, de RetailDetail Food.

Amazon et Walmart en lice dans le deal avec Flipkart

03/05/2018

La lutte pour le marché du e-commerce indien s’annonce féroce : Amazon à son tour viserait une participation majoritaire dans Flipkart. Le géant d’internet espère ainsi évincer Walmart, qui avait déjà entamer des discussions avec l’e-tailer indien.