Amazon dans le collimateur de Trump

Amazon dans le collimateur de Trump

Amazon dans le collimateur de Trump
Shutterstock

Le président Donald Trump semble avoir trouvé un nouvel ennemi en l’entreprise Amazon.  Le géant du retail profiterait de U.S. Postal Service, le service postal américain, et Trump souhaiterait y mettre un terme en prenant les mesures nécessaires.

'Delivery boy'

Dans une série de tweets, Trump a indiqué qu’Amazon bénéficierait de certains avantages de la part de U.S. Postal Service.  Au niveau de la collaboration avec le webshop, la poste américaine serait déficitaire.  Selon Trump, Amazon utiliserait la poste comme son ‘delivery boy’ personnel.

 
D’autre part, Trump souligne qu’Amazon bénéfice également d’avantages fiscaux considérables, tandis que d’autres retailers qui paient toutes leurs taxes, sont contraints de déposer le bilan.  Le président fait état de concurrence déloyale.

 

The Washington Post

Une autre épine dans l’œil de Trump : Jeff Bezos, le PDG d’Amazon, est également le propriétaire du journal The Washington Post.  Il s’agit d’un des journaux souvent critiqués par le président américain pour cause de « fake news ».  Même si Bezos prétend ne pas se mêler du contenu du journal, cela ne suffit pas pour Trump.

 

Aucune mesure n’a encore été annoncée pour l’instant, mais les tweets de Trump ont néanmoins fait chuter de 5 pour cent le cours de l’action Amazon.

 

Certaines sources à la Maison Blanche ont déclaré au journal Vanity Fair que Trump souhaite que les frais d’expéditions payés par Amazon à U.S. Postal Service soient plus élevés.  D’autre part, le contrat entre Amazon et le Pentagone, en vertu duquel Amazon fournirait des services cloud pour un montant de plusieurs milliards de dollars, pourrait être résilié.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Nike accusé de discrimination par des ex-employées

14/08/2018

Quelques ex-salariées américaines de Nike ont porté plainte contre la marque de sport. Elles auraient touché un salaire inférieur à celui de leurs collègues masculins et auraient été victimes de comportements inappropriés.

Amazon ne peut revendiquer la promesse de livraison dès le lendemain

13/08/2018

L'Autorité de la publicité britannique estime qu'Amazon doit supprimer sa garantie de livraison dès le lendemain à ses membres Prime. Cette promesse est jugée trompeuse, car lors des jours de fêtes l'an dernier bon nombre de commandes ont été livrées avec retard.

A peine 2% des utilisateurs d'Amazon Alexa ont déjà effectué un achat vocal

07/08/2018

Aux Etats-Unis à peine 2% de tous les propriétaires d'une enceinte connectée Amazon Echo ont déjà effectué un achat vocal. Beaucoup ont essayé, mais ont ensuite décroché. La technologie est-elle sans intérêt ou n'est-elle pas encore au point?

Chez Walmart des robots préparent les commandes

07/08/2018

Le géant américain de la grande distribution Walmart teste des robots capables de préparer les commandes en ligne : ils collectent les produits secs, réfrigérés et surgelés dans l'entrepôt, tandis que le personnel se charge de choisir les produits frais.

Le groupe Ahold Delhaize perd-il pied aux USA ?

07/08/2018

Ahold Delhaize a du pain sur la planche aux Etats-Unis, affirme le courtier Berenberg. Selon les analystes, le groupe a 'gravement sous-investi' dans ses activités américaines, alors que la concurrence augmente à vue d'oeil. De gros investissements s'imposent.

Le magazine lifestyle PopSugar opte pour les ventes par SMS, avec succès

07/08/2018

A l'ère de la technologie vocale et de la reconnaissance faciale, certains optent encore pour des méthodes plus simples : le magazine lifestyle PopSugar propose des ventes par SMS via son service 'Must Have It' qui d'ici fin 2018 devrait compter 20.000 membres.