Ikea se lance dans la location de meubles

Ikea va tester le leasing de mobilier pour bureau en Suisse. L’objectif à terme est de permettre au consommateur de louer ses meubles, plutôt que de les acheter, afin qu’il puisse varier son intérieur sans avoir à tout jeter.


Nouveaux revenus et écologique

Le géant de l’ameublement Ikea prépare un nouveau modèle de location, qui selon lui amènera le consommateur à posséder différemment des produits, allant de chaises de bureau jusqu’aux armoires de cuisine. « En collaboration avec des partenaires, nous travaillons à un système permettant de louer des meubles. Une fois la période de location terminée, il suffit au client de ramener les meubles et d’en louer d’autres », explique Torbjörn Lööf, CEO du holding Inter Ikea, au Financial Times.


Ce modèle, qui d’une part générera de nouveaux revenus pour le groupe suédois à la recherche d’une nouvelle stratégie de croissance, est également plus durable, puisqu’il prolongera la durée de vie des meubles Ikea : « Au lieu que le client jette ses meubles, nous les reconditionnerons pour ensuite les revendre », précise Lööf. L’objectif est de créer un modèle d’entreprise circulaire.


« Service d’abonnement modulable »

Un premier projet pilote débutera ce mois-ci en Suisse. Dans un premier temps ce test vise avant tout les entreprises, qui pourront louer du mobilier de bureau. A terme ce système pourrait mener à un service d’abonnement modulable pour différents types de mobilier. Les cuisines en particulier sont une catégorie de produits très intéressante pour la location : « Le leasing peut être considéré comme une autre manière de financer une cuisine. »


Ikea entend miser sur la personnalisation et les intérieurs faciles à adapter. « Lorsque ce modèle circulaire sera opérationnel, nous aurons un intérêt bien plus important à ne plus simplement vendre un produit, mais nous pourrons également voir ce qu’il advient des produits et comment le consommateur en prend soin », explique  Lööf. Pour les cuisines par exemple, les consommateurs auront la possibilité de changer uniquement les portes des armoires, même s’il s’agit d’une cuisine louée.


Ikea envisage également de lancer sa propre entreprise de pièces de rechange, où les clients trouveront notamment des charnières et des vis pour le mobilier qui n’est plus en vente dans les magasins.