Abercrombie & Fitch met fin aux discussions avec des repreneurs

Abercrombie & Fitch met fin aux discussions avec des repreneurs

L’entreprise de mode américaine Abercrombie & Fitch a mis fin aux discussions avec de potentiels repreneurs et annonce vouloir poursuivre la stratégie actuelle.  Le cours de l’action a immédiatement chuté en bourse.

Une valeur décroissante

Au mois de mai, Abercrombie & Fitch annonçait envisager une éventuelle revente de l’entreprise.  Très vite, quelques parties intéressées se sont manifestées.  Selon certains analystes, une reprise était la seule façon possible pour sauver l’entreprise qui subit d’importantes pertes et dont le chiffre d’affaires est en baisse.


L’entreprise de mode, qui outre Abercrombie & Fitch détient également la marque Hollister, n’a pas réussi à conclure un accord avec les parties intéressées.  Aujourd’hui, la possibilité d’une reprise semble être très mince.  La bourse a réagi de manière peu positive à l’annonce : le cours de l’action a chuté de près de 20%.


Une reprise d’Abercrombie & Fitch était inpensable il y a quelques années.  En 2011, l’entreprise était valorisée à près de cinq milliards d’euros.  Depuis, ce chiffre n’a cessé de baisser et se limite aujourd'hui à 650 millions de dollars (570 millions d’euros).  Les actions d’autres entreprises de mode similaires ont également chuté, car les investisseurs ont perdu confiance dans le secteur.