Abercrombie & Fitch prolonge le contrat de son CEO

Abercrombie & Fitch prolonge le contrat de son CEO

Abercrombie & Fitch a prolongé d’un an le contrat de son CEO Mike Jeffries, bien que le chiffre d’affaires de l’enseigne de mode soit en régression depuis un certain temps déjà et malgré la pression de actionnaires demandant la démission de Jeffries.

Des actionnaires mécontents

Le contrat de Jeffries chez Abercrombie & Fitch, d’une durée de cinq ans,  devait se terminer le 1er février 2014, mais sera donc prolongé d’un an. Dans le cadre de ce nouveau contrat, Jeffries gagnera 1,1 million d’euros par an et si l’entreprise atteint certains objectifs, le CEO  bénéficiera d’un bonus annuel pouvant s’élever jusqu’à 3,3 millions d’euros. Par ailleurs le contrat comprend également un ‘long-term incentive’ pouvant atteindre 4,5 millions d’euros.


Pourtant Jeffries est à la tête d’une entreprise qui a déjà perdu pas mal de plumes : le chiffre d’affaires est en recul depuis trois trimestres. C’est pourquoi Engaged Capital, qui détient 0,5 pour cent des actions de l’entreprise, a exigé le remplacement de Jeffries. De plus Engaged Capital espère que l’entreprise puisse être vendue, mais estime que Jeffries y fait obstacle.


Aussi Engaged Capital se dit mécontent du nouveau contrat du CEO : « La décision semble avoir été prise sans aucune discussion préalable avec les actionnaires. Il s’agit d’une décision prise à la hâte, à peine une semaine après notre demande (de démission de Jeffries) », écrit Glenn Welling, membre de la direction de Engaged Capital, dans un courrier adressé à la direction d’Abercrombie & Fitch.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: