Abercrombie & Fitch prolonge le contrat de son CEO | RetailDetail

Abercrombie & Fitch prolonge le contrat de son CEO

Abercrombie & Fitch prolonge le contrat de son CEO

Abercrombie & Fitch a prolongé d’un an le contrat de son CEO Mike Jeffries, bien que le chiffre d’affaires de l’enseigne de mode soit en régression depuis un certain temps déjà et malgré la pression de actionnaires demandant la démission de Jeffries.

Des actionnaires mécontents

Le contrat de Jeffries chez Abercrombie & Fitch, d’une durée de cinq ans,  devait se terminer le 1er février 2014, mais sera donc prolongé d’un an. Dans le cadre de ce nouveau contrat, Jeffries gagnera 1,1 million d’euros par an et si l’entreprise atteint certains objectifs, le CEO  bénéficiera d’un bonus annuel pouvant s’élever jusqu’à 3,3 millions d’euros. Par ailleurs le contrat comprend également un ‘long-term incentive’ pouvant atteindre 4,5 millions d’euros.


Pourtant Jeffries est à la tête d’une entreprise qui a déjà perdu pas mal de plumes : le chiffre d’affaires est en recul depuis trois trimestres. C’est pourquoi Engaged Capital, qui détient 0,5 pour cent des actions de l’entreprise, a exigé le remplacement de Jeffries. De plus Engaged Capital espère que l’entreprise puisse être vendue, mais estime que Jeffries y fait obstacle.


Aussi Engaged Capital se dit mécontent du nouveau contrat du CEO : « La décision semble avoir été prise sans aucune discussion préalable avec les actionnaires. Il s’agit d’une décision prise à la hâte, à peine une semaine après notre demande (de démission de Jeffries) », écrit Glenn Welling, membre de la direction de Engaged Capital, dans un courrier adressé à la direction d’Abercrombie & Fitch.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Bestseller investit dans About You

20/07/2018

Le groupe danois Bestseller prend une participation significative dans la plateforme de mode allemande About You. Une augmentation de capital d’environ 250 millions d’euros devrait permettre au retailer en ligne de poursuivre sa croissance.

100 millions d’euros qui partent en fumée chez Burberry

20/07/2018

Tout le monde ne comprend pas la nécessité du développement durable. L’année dernière, la marque de mode britannique Burberry a brûlé plus de 30 millions d’euros de produits de marque « pour éviter qu’ils ne tombent entre de mauvaises mains ».

3 Suisses, l’icône de la vente par correspondance, dépose le bilan en Belgique

19/07/2018

La division belge des 3 Suisses a été déclarée en faillite, après un démarrage désastreux des soldes. Durant les premiers jours des soldes, le webshop a vendu 30% de moins que l’année précédente. Onze emplois sont menacés.

Adidas veut renforcer les liens avec le petit commerçant

15/07/2018

Adidas veut renforcer les liens avec le retail après les critiques des commerçants selon lesquels le géant allemand du sport promeut son webshop de façon trop agressive. Le rôle joué par des chaînes physiques internationales serait (trop?) important.

Les ventes Burberry en hausse grâce à la nouvelle stratégie

11/07/2018

La nouvelle stratégie de la marque de mode britannique Burberry porte ses fruits : l’entreprise a vu le CA de ses propres filiales augmenter de 3% au cours du dernier trimestre. Le CA total s’élève à 479 millions de livres sterling.

Wibra toujours à la peine

10/07/2018

En 2017 l’enseigne de mode discount Wibra a enregistré de faibles performances dans ses magasins belges : le chiffre d’affaires y a chuté de 7% à 61,7 millions d’euros, tandis que le bénéfice a fondu de 6,5 à 0,5 million d’euros.