Adidas transforme ses magasins en stades

Adidas transforme ses magasins en stades

Adidas déploie un nouveau concept qui doit stimuler les ventes dans ses magasins en gestion propre. Ainsi 25 flagship stores seront aménagés de manière à créer une impression de stade.

Des fans euphoriques

Adidas a déjà lancé le concept dans son plus grand magasin au monde, celui de Pékin. Les clients accèdent au magasin via un tunnel sous les acclamations de fans euphoriques en bruit de fond. Les cabines d’essayage ont l’allure d’un « team room » et des écrans placés au milieu du magasin –   rappelant le centre d’un terrain de sport – permettent aux clients de rechercher les produits.


Après Pékin, Adidas souhaite déployer le concept dans 24 autres flagship stores, dont un nouveau magasin à Rio de Janeiro et un autre dans le centre commercial Bluewater de Kent. En outre l’enseigne se focalisera également sur les marchés émergents, avec l’ouverture de nouveaux points de vente en Russie et au Moyen-Orient. Ces régions recèlent encore un fort potentiel pour les magasins mono-marques, étant donné que les grandes chaînes y sont  moins présentes.


2.800 magasins d’ici 2015

D’ici 2015 Adidas entend générer un chiffre d’affaires de 4,1 milliards d’euros – sur un chiffre d’affaires total de 17 milliards d’euros – via ses magasins en gestion propre. D’ici là l’enseigne devrait ouvrir une centaine de magasins supplémentaires, ce qui porterait le nombre total de ses points de vente à 2.800. En 2007 la marque n’en comptait que 1.000.


En boostant ses ventes dans ses propres magasins Adidas espère concurrencer Nike, le plus grand producteur d’équipements sportifs au monde devant Adidas, qui ces dernières années perd des parts de marché en Europe (où la marque est encore numéro un). Adidas communiquera ses résultats financiers pour l’ensemble de l’année comptable le 5 mars prochain.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Inditex : ralentissement de la croissance du CA

21/09/2017

Le groupe de mode espagnol Inditex, qui détient notamment les enseignes Zara et Massimo Dutti, a déçu les attentes des analystes au deuxième trimestre. En cause : le ralentissement de la croissance organique et les effets de change défavorables.

Esprit triple son bénéfice net en 2017

20/09/2017

Au cours de son exercice comptable 2016-2017 l’enseigne de mode Esprit est parvenue à tripler son bénéfice net. Pourtant le chiffre d’affaires a régressé de près de 9%, mais ce recul est lié essentiellement à la réduction du nombre de magasins.

Hema ne fait plus la distinction entre filles et garçons

20/09/2017

A la fin de cette année Hema abandonnera les indications de genre sur ses vêtements pour enfants : les emballages n’afficheront donc plus s’il s’agit d’un vêtement pour fille ou garçon.  Ainsi Hema s’inscrit dans une tendance actuelle très nette.

Fred & Ginger et GINGER réunis sous Fred + Ginger

19/09/2017

Les enseignes Fred & Ginger et GINGER, toutes deux propriétés du groupe FNG,  se regroupent sous le nom Fred + Ginger. Désormais les collections pour enfants de Fred & Ginger et les vêtements pour dames de GINGER seront disponibles sous le même toit.

La rénovation de Brantano porte ses fruits

15/09/2017

Le nouveau concept de l’enseigne de chaussures Brantano, sous la houlette du groupe FNG, rencontre un vif succès. Plus de la moitié des magasins ont déjà été transformés et les magasins rénovés génèrent en moyenne 20% de chiffre d’affaires en plus.

Les fortes réductions pèsent sur la croissance du CA de H&M Group

15/09/2017

Au troisième trimestre le chiffre d’affaires du suédois H&M Group a progressé de 5%, mais cette croissance a néanmoins été impactée par les promotions importantes accordées durant la période d’été.

Back to top