Alerte au corona chez Adidas et Puma

Corona-alarm bij Adidas en Puma
Shutterstock.com

Les marques de sport allemandes rivales Adidas et Puma ont vu chuter leur chiffre d’affaire et leur bénéfice en Asie, suite au coronavirus. Adidas craint de perdre un demi-milliard de bénéfice en raison de la pandémie.


Grande incertitude

Adidas s’attend à ce qu’en Chine son chiffre d’affaires au premier trimestre diminue d’un milliard d’euros et son bénéfice de 400 à 500 millions d’euros. Pour le groupe cela représenterait une baisse d’environ 10%. Depuis le Nouvel An chinois fin janvier l’entreprise a vu son chiffre d’affaires plonger de 85%, suite à la fermeture des magasins. Même inquiétude chez l’équipementier sportif Puma : « Vu la durée de la situation en Chine, l’impact négatif dans les autres pays asiatiques et à présent la propagation vers l’Europe et les Etats-Unis, nous devons malheureusement conclure qu’il n’y aura pas de normalisation à court terme », explique l’entreprise à Reuters.


A l’heure où la situation semble légèrement s’améliorer en Chine, la fréquentation des magasins au Japon et en Corée du Sud, qui généralement accueillent de nombreux touristes chinois, est en baisse. En Europe aussi les shoppers sont moins nombreux à se rendre dans les magasins. Dans le monde entier des événements sportifs sont annulés, reportés ou ont lieu sans spectateurs. Même les Jeux Olympiques 2020 et le Championnat d’Europe de Football 2020 semblent compromis.


Les deux entreprises réalisent près d’un tiers de leur chiffre d’affaires en Asie, où le marché des articles de sport  a connu une forte croissance ces dernières années. En outre une part importante de la production provient également de cette région. Entre-temps la plupart des usines ont repris leurs activités et l’approvisionnement serait peu perturbé.