Gucci va vendre des articles d’occasion sur The RealReal

Gucci va vendre des articles d’occasion sur The RealReal
Photo : Studio Barcelona / Shutterstock.com

Gucci s’associe à la plateforme de vente d’articles d’occasion The RealReal. La marque de luxe au grand G y ouvre sa propre boutique en ligne, sur laquelle les pièces de clients reçoivent une seconde (ou une énième) vie. 

 

Un arbre par achat

La boutique en ligne, Gucci x TRR, proposera une rotation constante d’articles fournis par l’enseigne elle-même et par les clients. La maison de mode italienne deviendra ainsi le premier grand label de luxe à encourager les consommateurs à revendre leurs affaires, rapporte Vogue. En outre, pour chaque objet Gucci acheté ou vendu, The RealReal et Gucci planteront un arbre.


Cette collaboration est une grande nouvelle, car les marques de luxe ont jusqu’à présent préféré éviter les plateformes d’occasion. Bien que les marques de luxe y soient très populaires, les craintes de la contrefaçon et de l’atteinte à l’image exclusive des maisons de mode de luxe sont un frein. La plateforme américaine The RealReal, qui compte plus de 17 millions d’utilisateurs, a réussi à convaincre Gucci.

 

Vers du luxe circulaire

Les prévisions selon lesquelles le marché du prêt-à-porter d’occasion passera des 28 milliards de dollars actuels à 64 milliards de dollars d’ici à 2025, et que le phénomène l’emportera sur la mode rapide, y ont certainement contribué. Mais la principale motivation serait la durabilité, a indiqué Julie Wainwright, fondatrice de The RealReal, à Vogue.


Gucci s’oriente en effet vers un modèle circulaire, et a notamment lancé à cet égard une collection circulaire avec des matériaux recyclés, Gucci Off the Grid. Pour boucler la boucle, outre le recyclage, la revente est une solution intéressante, car elle permet de préserver une plus grande valeur. Pour assurer la composante logistique, des plateformes telles que The RealReal offrent une solution pratique à l’heure actuelle.


Wainwright espère prochainement conclure des partenariats similaires avec des marques : « Nous devons sensibiliser les consommateurs au cycle de vie des articles qu’ils achètent. Chaque seconde, l’équivalent d’un camion poubelle d’articles textiles est jeté ou brûlé. La mode ne peut pas rester jetable. Le partenariat et la collaboration directe avec des marques, comme nous le faisons avec Gucci, sont pour nous un moyen intéressant de mettre davantage en avant l’importance de la mode circulaire. »