H&M augmente les salaires de ses ouvriers bangladais | RetailDetail

H&M augmente les salaires de ses ouvriers bangladais

H&M augmente les salaires de ses ouvriers bangladais

A partir de l’année prochaine H&M va soutenir deux usines au Bangladesh et une Cambodge, afin de garantir un salaire décent aux ouvriers du textile. L’entreprise suédoise s’est fixé pour objectif d’augmenter les salaires de tous les ouvriers de ses 750 usines d’ici 2018.

Fair Wage Method

H&M va inciter ses fabricants à appliquer la Faire Wage Method, qui sur base des besoins de base de l’employé fixe un salaire, qui sera ensuite régulièrement revu. Cette ‘politique de salaires équitables’ de H&M concerne 850.000 employés. « Nous sommes prêts à payer plus pour que nos fournisseurs puissent augmenter les salaires », annonçait Helena Helmersson, responsable du développement durable.


Par ailleurs H&M va tenter de convaincre les gouvernements d’augmenter les salaires minimum. « Cela va prendre des années avant d'obtenir un salaire décent au Bangladesh, mais j'ai plus d'espoir maintenant que toutes les parties prenantes sont impliquées : les syndicats, les ouvriers, les fournisseurs et le gouvernement », déclarait Helmersson à l’AFP.


Une augmentation des prix pour conséquence

Helmersson indiquait également que cette augmentation des salaires pourrait entraîner à terme une hausse des prix, en ajoutant toutefois que  les clients n'avaient pas à la craindre dans l'immédiat.


L’organisation Labour Behind The Label accueille l’initiative avec enthousiasme, mais reste tout de même prudente quant aux résultats. « Il est très positif que des entreprises s’engagent de la sorte. Reste à voir si tout cela portera ses fruits, car pour l’instant la chaîne n’a pas encore précisé à combien s’élève ce salaire décent », indique un porte-parole dans le journal The Guardian.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Grupo Cortefiel devient Tendam

23/04/2018

Le groupe de mode espagnol Grupo Cortefiel s’appellera dorénavant Tendam. Ce changement de nom s’inscrit dans la volonté de créer une nouvelle identité pour les cinq marques : Cortefiel, Women’s Secret, Pedro del Hierro, Fifty Factory et Springfield.

Un avertissement sur chiffre d’affaires et bénéfices pour le groupe de lingerie Van de Velde

19/04/2018

Le groupe de lingerie Van de Velde (connu pour des marques comme Marie Jo et PrimaDonna et des chaînes comme Rigby & Peller et Lincherie) fait face à d’importantes difficultés : le groupe ne table plus sur une croissance du CA cette année.

Monki rémunère les ‘influenceurs’

16/04/2018

Monki, filiale du groupe H&M, va collaborer avec des ‘influenceurs’ : le label de mode lance un programme mondial permettant aux personnalités des réseaux sociaux de gagner de l’argent si un vêtement est vendu par leur intermédiaire.

La chaîne de mode française Naf Naf passe sous giron chinois

12/04/2018

Naf Naf, la chaîne mode française appartenant au groupe Vivarte, change de propriétaire. Un consortium chinois sous la direction du groupe de mode La Chapelle a mis 52 millions d'euros sur table pour l'acquisition de la marque française.

French Connection cède la marque Toast au groupe Bestseller

10/04/2018

Le retailer de mode britannique French Connection, connu pour son acronyme  FCUK, cède sa marque Toast au groupe danois Bestseller, qui détient notamment les labels Vero Moda et Jack & Jones.

Aldi gourou de la mode ? Aldi Süd vous inspire via sa nouvelle plate-forme lifestyle

09/04/2018

La chaîne discount Aldi Süd se dévoile comme véritable coach lifestyle par le lancement d’une nouvelle plate-forme d’inspiration, prodiguant des conseils de cuisine, de jardinage, voire même de mode.