H&M augmente les salaires de ses ouvriers bangladais

H&M augmente les salaires de ses ouvriers bangladais

A partir de l’année prochaine H&M va soutenir deux usines au Bangladesh et une Cambodge, afin de garantir un salaire décent aux ouvriers du textile. L’entreprise suédoise s’est fixé pour objectif d’augmenter les salaires de tous les ouvriers de ses 750 usines d’ici 2018.

Fair Wage Method

H&M va inciter ses fabricants à appliquer la Faire Wage Method, qui sur base des besoins de base de l’employé fixe un salaire, qui sera ensuite régulièrement revu. Cette ‘politique de salaires équitables’ de H&M concerne 850.000 employés. « Nous sommes prêts à payer plus pour que nos fournisseurs puissent augmenter les salaires », annonçait Helena Helmersson, responsable du développement durable.


Par ailleurs H&M va tenter de convaincre les gouvernements d’augmenter les salaires minimum. « Cela va prendre des années avant d'obtenir un salaire décent au Bangladesh, mais j'ai plus d'espoir maintenant que toutes les parties prenantes sont impliquées : les syndicats, les ouvriers, les fournisseurs et le gouvernement », déclarait Helmersson à l’AFP.


Une augmentation des prix pour conséquence

Helmersson indiquait également que cette augmentation des salaires pourrait entraîner à terme une hausse des prix, en ajoutant toutefois que  les clients n'avaient pas à la craindre dans l'immédiat.


L’organisation Labour Behind The Label accueille l’initiative avec enthousiasme, mais reste tout de même prudente quant aux résultats. « Il est très positif que des entreprises s’engagent de la sorte. Reste à voir si tout cela portera ses fruits, car pour l’instant la chaîne n’a pas encore précisé à combien s’élève ce salaire décent », indique un porte-parole dans le journal The Guardian.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Comment améliorer l’expérience en magasin, selon JBC

14/12/2017

Ce jeudi, JBC a ouvert son Innovation Lab sur le Campus Corda à Hasselt. L’enseigne de mode y teste  des capteurs de mouvement, des messages personnalisés in-store, un printshop pop-up et un totem à feedback.

Hunkemöller élu ‘Retailer européen de l’année’

14/12/2017

L’enseigne de lingerie néerlandaise Hunkemöller a été couronnée  ‘Retailer of the Year Europe  2017-2018’.  Il s’agit de la troisième édition de ce concours organisé par Q&A, qui élit également le Retailer de l’année en Belgique et aux Pays-Bas.

Forte croissance pour Inditex qui fait ses adieux à son fondateur Amancio Ortega

14/12/2017

Durant les 3 premiers trimestres de l’exercice 2017 le groupe de mode Inditex a vu son CA progresser de 10% à 17,96 milliards d’euros. Belles performances qui ont été quelque peu éclipsées par l’annonce du départ d’Amancio Ortega, fondateur d’Inditex.

Une lueur d’espoir pour le commerce de la mode en 2018

08/12/2017

Le plus dur est passé pour le secteur de la mode, conclut l’étude de McKinsey. Mais rien ne sera plus comme avant : la croissance proviendra surtout du Sud et de l’Orient, le fast-fashion s’accélérera et les grands gagneront du terrain.

Weekday également à Bruxelles au printemps prochain

06/12/2017

Après deux boutiques à Anvers, Weekday, l’une des enseignes appartenant au groupe suédois H&M, fera son entrée à Bruxelles au printemps prochain avec l’ouverture d’un magasin dans la rue Capitaine Crespel, à deux pas de l’avenue de la Toison d’Or.

Gucci suspecté d’évasion fiscale

04/12/2017

Les bureaux de Gucci à Milan et Florence ont été perquisitionnés par le fisc italien qui soupçonne le groupe de luxe d’évasion fiscale. Gucci confirme qu’une enquête est en cours et dit accorder sa pleine coopération aux autorités compétentes.

Back to top