La direction reste aux mains de FNG

La direction reste aux mains de FNG

Pas d’administrateur temporaire ni de groupe d’experts au FNG : c’est ce qu’a décidé le tribunal de Malines. Les syndicats l’avaient demandé, mais leur requête a été rejetée.

 

Demande irrecevable

La demande des syndicats de nommer un groupe d’experts en tant qu’administrateurs provisoires du groupe FNG a été rejetée par le tribunal de commerce de Malines. Il s’était donné jusqu’à aujourd’hui pour statuer sur cette question, suite à la demande des syndicats de nommer des administrateurs externes. Ils ont introduit cette requête après avoir déclaré ne plus faire confiance aux fondateurs du groupe de mode.

 

Entre-temps, un nouveau comité de gestion a déjà été constitué, sans les fondateurs de la société. Cette nouvelle équipe est désormais chargée par le tribunal de mener à bien la réorganisation de FNG. La demande des syndicats a été déclarée irrecevable, a annoncé la société mère de Brantano dans un communiqué de presse. Le tribunal n’a pas mentionné la même demande soumise par collaborateur.