La marque de surf Quiksilver demande la faillite avant une relance

La marque de surf Quiksilver demande la faillite avant une relance

La marque américaine de vêtements de surf Quiksilver a demandé la faillite, mais bénéficiera d’une relance grâce à l’investisseur Oaktree Capital Management.

Réorganisation

La faillite concerne uniquement la branche américaine de Quiksilver. Selon le groupe, les performances de la marque en Europe et dans la région Asie-Pacifique sont suffisamment bonnes pour poursuivre les activités.


Après une vaste réorganisation de l’entreprise, Oaktree injectera 175 millions de dollars (157 millions d’euros) dans Quiksilvers et détiendra la majorité des actions. Oaktree possède également 20% des actions de Billabong, principal concurrent de Quiksilver. Les analystes parlent déjà d’une possible fusion, ce que Quiksilver dément pour l’instant.


En perte de vitesse

La semaine dernière on apprenait que Quiksilver recherchait un repreneur. Le fabricant de vêtements de surf est en difficulté depuis un certain temps déjà, car les clients sont de plus en plus nombreux à lui préférer des marques fast-fashion comme Zara et H&M.


Au cours de l’exercice comptable écoulé, le chiffre d’affaires de Quiksilver a reculé de 11%. La marque est en perte de vitesse surtout en Amérique où le chiffre d’affaires a baissé de 16%. Et  pour l’exercice en cours Quiksilver n’a pu répondre aux attentes des analystes. Ces deux dernières années l’entreprise n’a plus généré de bénéfice. Auparavant Quiksilver avait déjà tenté de remonter la pente en cédant certaines de ses marques, afin de renforcer sa position sur son marché de niche.

 

Tags: