Le CEO de Sports Direct met en garde les enseignes de sport en Europe | RetailDetail

Le CEO de Sports Direct met en garde les enseignes de sport en Europe

Le CEO de Sports Direct met en garde les enseignes de sport en Europe

Mike Ashley, CEO de Sports Direct, recherche des partenaires en vue de renforcer la présence de la chaîne dans toute l’Europe. Il n’hésite pas à mettre en garde les enseignes de sport européennes : « Vous avez tout intérêt à collaborer avec nous, sinon nous vous écraserons. »

Une relation gagnant-gagnant ou « nous vous écraserons »

Le multimillionnaire a tenu ces propos provoquants lors d’un meeting d’analystes. Il y a commenté ses projets visant à s’implanter solidement en Europe en recherchant des partenaires locaux de taille et en collaborant avec eux. Selon Ashley, quiconque est prêt à s’associer à Sports Direct peut s’attendre à une relation gagnant-gagnant.


Le CEO a l’intention de commencer modestement en sélectionnant des marchés bien spécifiques, afin d’évaluer dans quelle mesure les retailers sont intéressés  : « Le but est d’ouvrir des magasins à quelques endroits et de déterminer qui souhaite s’associer avec nous. Si vous ne voulez pas collaborer, nous viendrons nous-mêmes dans votre pays et nous vous écraserons. »


Déjà présent dans 19 pays européens

Ashley a déjà appliqué cette stratégie par le passé : l’année dernière il a convaincu Sports Eybl et Sports Experts AG en Autriche de faire opérer leurs 52 magasins sous l’étendard de Sports Direct. Aujourd’hui le groupe est actif dans 19 pays européens et est leader du marché avec 80 magasins en Estonie, en Lettonie et en Lituanie.


Le retailer britannique compte 44 magasins en Belgique, mais dans les grands pays d’Europe occidentale comme la France, l’Allemagne et l’Espagne l’enseigne est à peine présente, avec respectivement six, trois et un points de vente. Les Pays-Bas sont même un terrain encore totalement vierge pour Sports Direct. Mais la question est de savoir pour combien de temps encore ?

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La maison-mère de Brantano bientôt cotée à la bourse de Bruxelles

13/06/2018

D’ici mi-juillet FNG Group espère être coté à la bourse de Bruxelles. Cette opération devrait permettre au groupe de mode de lever du capital frais afin de financer la transformation et l’expansion de l’enseigne Brantano.

JBC gagne du temps à la caisse grâce à la technologie RFID

07/06/2018

Grâce à la radio-identification (RFID), l’enseigne de mode JBC gagne une dizaine de secondes à la caisse par vêtement vendu. Les employés n’ont plus besoin de scanner les étiquettes de prix individuellement.

Votre smartphone choisit vos cadeaux sur Zalando

06/06/2018

A l’automne prochain il vous sera possible de demander à votre smartphone de choisir le cadeau idéal. Pour ce faire Zalando s’est associé à Google pour développer un chatbot, baptisé Gift Finder, pour Google Assistant.

Hudson’s Bay perd du chiffre d’affaires en Europe

06/06/2018

Le groupe canadien HBC, maison-mère des chaînes de grands magasins Hudson’s Bay, Saks OFF 5TH et Galeria Inno est à la peine surtout en Europe. Selon les chiffres trimestriels que vient de publier le groupe, les pertes s’accumulent.

Brantano veut égaler Zalando

06/06/2018

A part Zalando, il doit y avoir place en Belgique pour un grand e-commerçant de mode local. Selon Dieter Penninckx, CEO de FNG Group, cette place revient à Brantano.

Monki rejoint la plateforme Zalando

04/06/2018

A partir du mois d’août, la marque Monki, filiale de H&M, sera proposée à la vente aux clients Zalando. Avec son lancement en Irlande et en Tchéquie, la boutique en ligne est dorénavant présente dans dix-sept pays européens.