Le CEO de Sports Direct met en garde les enseignes de sport en Europe | RetailDetail

Le CEO de Sports Direct met en garde les enseignes de sport en Europe

Le CEO de Sports Direct met en garde les enseignes de sport en Europe

Mike Ashley, CEO de Sports Direct, recherche des partenaires en vue de renforcer la présence de la chaîne dans toute l’Europe. Il n’hésite pas à mettre en garde les enseignes de sport européennes : « Vous avez tout intérêt à collaborer avec nous, sinon nous vous écraserons. »

Une relation gagnant-gagnant ou « nous vous écraserons »

Le multimillionnaire a tenu ces propos provoquants lors d’un meeting d’analystes. Il y a commenté ses projets visant à s’implanter solidement en Europe en recherchant des partenaires locaux de taille et en collaborant avec eux. Selon Ashley, quiconque est prêt à s’associer à Sports Direct peut s’attendre à une relation gagnant-gagnant.


Le CEO a l’intention de commencer modestement en sélectionnant des marchés bien spécifiques, afin d’évaluer dans quelle mesure les retailers sont intéressés  : « Le but est d’ouvrir des magasins à quelques endroits et de déterminer qui souhaite s’associer avec nous. Si vous ne voulez pas collaborer, nous viendrons nous-mêmes dans votre pays et nous vous écraserons. »


Déjà présent dans 19 pays européens

Ashley a déjà appliqué cette stratégie par le passé : l’année dernière il a convaincu Sports Eybl et Sports Experts AG en Autriche de faire opérer leurs 52 magasins sous l’étendard de Sports Direct. Aujourd’hui le groupe est actif dans 19 pays européens et est leader du marché avec 80 magasins en Estonie, en Lettonie et en Lituanie.


Le retailer britannique compte 44 magasins en Belgique, mais dans les grands pays d’Europe occidentale comme la France, l’Allemagne et l’Espagne l’enseigne est à peine présente, avec respectivement six, trois et un points de vente. Les Pays-Bas sont même un terrain encore totalement vierge pour Sports Direct. Mais la question est de savoir pour combien de temps encore ?

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Grupo Cortefiel devient Tendam

23/04/2018

Le groupe de mode espagnol Grupo Cortefiel s’appellera dorénavant Tendam. Ce changement de nom s’inscrit dans la volonté de créer une nouvelle identité pour les cinq marques : Cortefiel, Women’s Secret, Pedro del Hierro, Fifty Factory et Springfield.

Un avertissement sur chiffre d’affaires et bénéfices pour le groupe de lingerie Van de Velde

19/04/2018

Le groupe de lingerie Van de Velde (connu pour des marques comme Marie Jo et PrimaDonna et des chaînes comme Rigby & Peller et Lincherie) fait face à d’importantes difficultés : le groupe ne table plus sur une croissance du CA cette année.

Monki rémunère les ‘influenceurs’

16/04/2018

Monki, filiale du groupe H&M, va collaborer avec des ‘influenceurs’ : le label de mode lance un programme mondial permettant aux personnalités des réseaux sociaux de gagner de l’argent si un vêtement est vendu par leur intermédiaire.

La chaîne de mode française Naf Naf passe sous giron chinois

12/04/2018

Naf Naf, la chaîne mode française appartenant au groupe Vivarte, change de propriétaire. Un consortium chinois sous la direction du groupe de mode La Chapelle a mis 52 millions d'euros sur table pour l'acquisition de la marque française.

French Connection cède la marque Toast au groupe Bestseller

10/04/2018

Le retailer de mode britannique French Connection, connu pour son acronyme  FCUK, cède sa marque Toast au groupe danois Bestseller, qui détient notamment les labels Vero Moda et Jack & Jones.

Aldi gourou de la mode ? Aldi Süd vous inspire via sa nouvelle plate-forme lifestyle

09/04/2018

La chaîne discount Aldi Süd se dévoile comme véritable coach lifestyle par le lancement d’une nouvelle plate-forme d’inspiration, prodiguant des conseils de cuisine, de jardinage, voire même de mode.