Les kimonos dopent les ventes de New Look

Les kimonos dopent les ventes de New Look

Au dernier trimestre, le chiffre d’affaires de New Look a gagné quelques 8,1% pour atteindre 392,5 millions de livres, soit environ 489,5 millions d’euros. Une progression que la chaîne doit essentiellement à ses kimonos qui font un véritable malheur : elle s’en vend 40.000 par semaine.

Le chiffre d’affaires comparable progresse de 8,9%

L’année comptable de New Look ne suit pas le calendrier civil puisqu’elle se clôture au 31 mars. Les chiffres communiqués correspondent donc au premier trimestre de l’année comptable 2015 qui s’arrête au 28 juin. Sur cette période, les revenus globaux de la chaîne ont progressé de 8,1%.


Si l’on considère uniquement le chiffre d’affaires des magasins ouverts depuis plus d’un an, la progression des ventes est de 8,9%. Les ventes en ligne ont, quant à elles, progressé de 39% par rapport à la même période l’an dernier. A titre de comparaison : l’an dernier à pareille époque, la progression du chiffre d’affaires global ne dépassait pas 2,2%.

 

Ces deniers mois, New Look a quelque peu élargi son offre. Le prix des tops se situait dans une fourchette de 14,99 à 22,99 livres (de 19 à 29 euros), alors qu’aujourd’hui cette fourchette est beaucoup plus large, de 12,90 à 60 livres (de 16 à 75 euros). La progression des ventes a d’ores déjà boosté le résultat opérationnel de New Look pour le premier trimestre : + 38%, à 44 millions de livres (55 millions d’euros). 


La Russie ‘en suspens’

La création de New Look remonte à 1969. Aujourd’hui, la chaîne compte 1.160 magasins de par le monde et touche 120 pays via les ventes par internet. L’actionnariat est aux mains de son fondateur, Tom Singh, et du fonds d’investissement Apax and Permira. Mais avant une entrée en bourse dont il a déjà été question par le passé, ils souhaitent consolider et étendre les positions de la chaîne.


Les prochains mois devraient voir l’ouverture de nouveaux magasins en Chine – une dizaine qui s’ajouteraient aux dix existants – en Pologne et en Allemagne. Les projets d’ouverture en Russie sont en suspens pour cause de tensions en Ukraine.


En France, la vente de la chaîne Mim, en nette perte de vitesse, est à l’étude. New Look a déjà reçu une offre indicative.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Une lueur d’espoir pour le commerce de la mode en 2018

08/12/2017

Le plus dur est passé pour le secteur de la mode, conclut l’étude de McKinsey. Mais rien ne sera plus comme avant : la croissance proviendra surtout du Sud et de l’Orient, le fast-fashion s’accélérera et les grands gagneront du terrain.

Weekday également à Bruxelles au printemps prochain

06/12/2017

Après deux boutiques à Anvers, Weekday, l’une des enseignes appartenant au groupe suédois H&M, fera son entrée à Bruxelles au printemps prochain avec l’ouverture d’un magasin dans la rue Capitaine Crespel, à deux pas de l’avenue de la Toison d’Or.

Gucci suspecté d’évasion fiscale

04/12/2017

Les bureaux de Gucci à Milan et Florence ont été perquisitionnés par le fisc italien qui soupçonne le groupe de luxe d’évasion fiscale. Gucci confirme qu’une enquête est en cours et dit accorder sa pleine coopération aux autorités compétentes.

L’ASBL Terre vise 5 Factory Shops dans la région bruxelloise

01/12/2017

Cette semaine l’ASBL Terre a ouvert un deuxième Factory Shop dans la région bruxelloise, à Anderlecht plus précisément. L’entrepôt propose des vêtements de seconde main à grande échelle, collectés via des containers répartis dans tout le pays.

Quiksilver lance une offre publique d’achat sur Billabong

01/12/2017

La marque de surf Quiksilver a lancé une offre publique d’achat de près de 150 millions de dollars (125 millions d’euros) sur son concurrent Billabong, sans doute la seule issue possible pour Billabong qui a été déficitaire ces dernières années.

Essentiel débarque en Allemagne

30/11/2017

La marque de mode belge Essentiel poursuit son expansion européenne. En décembre le label fera son entrée en Allemagne, avec l’ouverture d’un premier magasin à Cologne, auquel viendront s’ajouter d’autres magasins et un webshop allemand l’an prochain.

Back to top