Les kimonos dopent les ventes de New Look

Les kimonos dopent les ventes de New Look

Au dernier trimestre, le chiffre d’affaires de New Look a gagné quelques 8,1% pour atteindre 392,5 millions de livres, soit environ 489,5 millions d’euros. Une progression que la chaîne doit essentiellement à ses kimonos qui font un véritable malheur : elle s’en vend 40.000 par semaine.

Le chiffre d’affaires comparable progresse de 8,9%

L’année comptable de New Look ne suit pas le calendrier civil puisqu’elle se clôture au 31 mars. Les chiffres communiqués correspondent donc au premier trimestre de l’année comptable 2015 qui s’arrête au 28 juin. Sur cette période, les revenus globaux de la chaîne ont progressé de 8,1%.


Si l’on considère uniquement le chiffre d’affaires des magasins ouverts depuis plus d’un an, la progression des ventes est de 8,9%. Les ventes en ligne ont, quant à elles, progressé de 39% par rapport à la même période l’an dernier. A titre de comparaison : l’an dernier à pareille époque, la progression du chiffre d’affaires global ne dépassait pas 2,2%.

 

Ces deniers mois, New Look a quelque peu élargi son offre. Le prix des tops se situait dans une fourchette de 14,99 à 22,99 livres (de 19 à 29 euros), alors qu’aujourd’hui cette fourchette est beaucoup plus large, de 12,90 à 60 livres (de 16 à 75 euros). La progression des ventes a d’ores déjà boosté le résultat opérationnel de New Look pour le premier trimestre : + 38%, à 44 millions de livres (55 millions d’euros). 


La Russie ‘en suspens’

La création de New Look remonte à 1969. Aujourd’hui, la chaîne compte 1.160 magasins de par le monde et touche 120 pays via les ventes par internet. L’actionnariat est aux mains de son fondateur, Tom Singh, et du fonds d’investissement Apax and Permira. Mais avant une entrée en bourse dont il a déjà été question par le passé, ils souhaitent consolider et étendre les positions de la chaîne.


Les prochains mois devraient voir l’ouverture de nouveaux magasins en Chine – une dizaine qui s’ajouteraient aux dix existants – en Pologne et en Allemagne. Les projets d’ouverture en Russie sont en suspens pour cause de tensions en Ukraine.


En France, la vente de la chaîne Mim, en nette perte de vitesse, est à l’étude. New Look a déjà reçu une offre indicative.

Tags: