Les ventes des boutiques de mode en recul de 5%

Les ventes des boutiques de mode en recul de 5%

Malgré une légère reprise de l’économie les commerçants de mode indépendants continuent à  peiner. Au cours des mois de septembre et octobre leur chiffre de vente a reculé de 5% par rapport à l’an dernier. Selon l’Unizo la croissance des  réductions de la mi-saison pèsent sur le chiffre d’affaires.

« Dans l’attente d’une amélioration »

Pourtant la confiance du consommateur a atteint son niveau le plus élevé depuis deux ans et l’enquête mensuelle sur la conjoncture de la Banque Nationale note une amélioration, mais celle-ci semble concerner uniquement les commandes des commerçants à leurs fournisseurs.


« Le secteur du commerce est habituellement le dernier segment à réagir à une éventuelle reprise de l’économie. Il faudra donc attendre encore peu pour voir si cela se traduira par une augmentation des ventes dans les mois à venir », affirme Luc Ardies de ModeUnie.


Les réductions de la mi-saison créent une spirale descendante des prix

Ardies évoque également une autre cause de ce recul : « le fléau des réductions de la mi-saison ». Ce type de réductions étant devenu une réelle tendance dans les grandes chaînes, les consommateurs sont de moins en moins disposés à payer le prix plein et par conséquent les boutiques indépendantes sont obligées de jouer le même jeu.


« Des réductions étant proposées quasiment tout au long de l’année, une spirale descendante des prix se crée dans le secteur ».  Cette tendance s’avère non seulement néfaste pour les boutiques, mais à terme également pour le consommateur : « Les commerçants génèrent moins de marge et de ce fait se risquent moins à investir dans de nouvelles collections plus osées. Ainsi l’intérêt des consommateurs pour de nouveaux articles diminue et du même coup l’offre du secteur de la mode en Belgique s’appauvrit », souligne Luc Ardies.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: