Monoprix envisage l’acquisition du webshop Sarenza

Monoprix envisage l’acquisition du webshop Sarenza

Monoprix envisage l’acquisition du webshop Sarenza
Sarenza

La chaîne de magasins Monoprix, propriété du groupe français Casino, a entamé des discussions en vue d’une reprise du site de vente en ligne de chaussures Sarenza, l’un des webshops les plus importants de France.

« Tout à fait logique »

Sarenza propose environ 650 marques via son webshop, soit près de 40.000 modèles, et réalise un chiffre d’affaires annuel de plus de 250 millions d’euros.  Monoprix considère la reprise comme étant le moyen de compléter son offre en ligne et de se positionner encore plus sur le marché en tant qu’important acteur omnicanal dans le domaine de la mode, de la décoration et des produits de beauté.


 « Avec l’acquisition de Sarenza et de son savoir-faire, le Groupe Casino renforcera sa position de leader du e-commerce urbain en France », précise Jean-Charles Naouri, PDG du Groupe Casino.  « La reprise permettra à Monoprix de se hisser à l’avant-plan des ventes en ligne dans le secteur de la mode et de la décoration. »


 « Cette opération s’inscrit entièrement dans la stratégie de Monoprix.  Dans nos magasins du centre-ville, Monoprix allie de façon unique l’alimentation, les produits non alimentaires et les services innovateurs.  Il est donc parfaitement logique de reproduire cette offre complète en ligne », rajoute Régis Schultz, dirigeant de Monoprix.  Sauf problèmes avec les syndicats ou avec l’autorité française de la concurrence, la reprise de Sarenza devrait être chose faite d’ici quelques semaines.


 « Nous sommes très heureux de cette acquisition puisqu’elle nous permet de devenir partenaire d’un acteur majeur et d’élargir notre offre en nous appuyant sur l’expertise de Monoprix », a déclaré Stéphane Treppoz, PDG de Sarenza.  L’entreprise Sarenza n’est pas uniquement active en France.  Elle vend ses produits dans plus de 25 pays européens, dont la Belgique, les Pays-Bas, l’Italie, l’Espagne et le Royaume-Uni.
 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Albert Frère goûte aux fricandelles Vanreusel

20/06/2018

Ergon, un fonds d’investissement qui fait partie du holding GBL, a pris une participation dans Beltaste, l’entreprise derrière le fabricant de fricandelles Vanreusel. Ce dernier recherchait un partenaire financier depuis un certain temps déjà.

Google investit 550 millions de dollars dans JD.com

18/06/2018

Personne n’a intérêt à rater le train sur la marché asiatique grandissant. Google aussi en est  bien conscient : les Américains prennent une participation dans JD.com, le grand concurrent d’Alibaba.

La nouvelle génération aux commandes de la chaîne de magasins de chaussures Maniet

18/06/2018

Allison Vanderplancke, âgée de 28 ans, succède à son père en tant que PDG de la chaîne de magasins de chaussures Maniet. Il s’agit déjà de la cinquième génération à la tête de l’entreprise familiale wallonne.

L'ex-dirigeant de Carrefour renonce finalement à sa prime royale de départ

18/06/2018

Georges Plassat, l’ancien PDG de Carrefour, renonce à la généreuse indemnité de départ qui était prévue pour lui. Une décision qu’il a prise sous la pression de l’opinion publique.

Le supermarché en ligne Wink.be jette l’éponge

18/06/2018

Le groupe Louis Delhaize met un terme à son webshop Wink.be. Depuis sa création en 2013, le spécialiste des courses en ligne n’a jamais eu la moindre perspective de rentabilité.

Afound, la première plate-forme de H&M, a été lancée en Suède

15/06/2018

Afound, la nouvelle formule multimarques du groupe H&M, a été lancée en Suède cette semaine. Avec la plate-forme web, les 2 premiers magasins qui ont ouvert leurs portes à Stockholm et à Malmö constituent un marché d’écoulement de vêtements soldés.