Primark ne craint pas (encore) le coronavirus

Primark vreest coronavirus (nog) niet
Shutterstock.com

L’enseigne de mode discount Primark estime que la crise du coronavirus n’impactera pas ses résultats à court terme. Pour la première moitié de son exercice comptable la chaîne irlandaise continue de tabler sur une croissance du chiffre d’affaires de 4,2%.


Suffisamment de stock

Dans un rapport intermédiaire Primark indique avoir l’habitude de constituer ses stocks avant le Nouvel An chinois. Dès lors l’enseigne dispose de suffisamment de stock pour les mois à venir et ne devrait donc pas rencontrer de problèmes d’approvisionnement à court terme. L’entreprise ajoute toutefois que si les retards persistent dans la production, il risque d’y avoir un manque de stock pour certaines lignes plus tard dans l’année. Primark examine également la possibilité d’augmenter la production auprès de fournisseurs existants dans d’autres régions.


Pour la première moitié de son exercice décalé Primark table sur une croissance du chiffre d’affaires de 4,2%, à taux de change constants, et de 2,5% à taux de change réels. Vu la marge bénéficiaire légèrement inférieure, le résultat d’exploitation sera un rien plus bas par rapport à la même période un an plus tôt. Le chiffre d’affaires britannique devrait augmenter de 3% grâce à l’ouverture de magasins supplémentaires, tandis que sur base comparable celui-ci devrait légèrement reculer. Selon Primark, les ventes ont été excellentes durant les mois de novembre et décembre et ont ensuite faibli durant les premiers mois de 2020.


D’après les estimations, le chiffre d’affaires de la zone euro progressera de 5,3% à taux de change constants, avec en tête la France, la Belgique et l’Italie. Sur base comparable les revenus devraient augmenter de 0,5%. Primark souligne également la très nette amélioration des ventes en Allemagne.