Une petite baisse de profit pour Zalando

Une petite baisse de profit pour Zalando

Le retailer de mode allemand Zalando a à nouveau progressé de près de 25% au cours de l’exercice écoulé, alors que le bénéfice enregistrait une légère baisse.  Zalando prévoit une nouvelle croissance au même rythme durant l’exercice en cours.

Forte croissance du marché germanophone

Le chiffre d’affaires de Zalando s’élevait à 4,489 milliards d’euros au cours de l’exercice écoulé, ce qui représente une croissance de 23,4% par rapport à l’année précédente.  L’entreprise croît ainsi plus rapidement qu’en 2016 lorsque le chiffre d’affaires avait augmenté de 23%.  Cette croissance accélérée de Zalando est principalement due à la zone DACH (Allemagne, Autriche et Suisse) où les ventes ont progressé de 18,3%, soit à un rythme beaucoup rapide qu’en 2016.  Dans le reste de l’Europe, Zalando a progressé de 25,7%, alors que la croissance était de 29,6% l’année précédente.


 « En 2017, nous avons progressé et nous avons gagné des parts de marché sur tous les marchés.  En 2018, nous misons à nouveau sur une croissance de 20 à 25%, et ce pour la quatrième année consécutive », déclare le co-PDG Rubin Ritter.

 
Bénéfice dans le « Reste de l’Europe »

L’EBIT ajusté a légèrement diminué de 216 à 215,1 millions d’euros et la marge bénéficiaire a également baissé de 5,9 à 4,8%.  Cette chute est due à la zone DACH où l’EBIT est passé de 226,3 à 188,5 millions d’euros.  Dans le reste de l’Europe, une légère perte de 3,3 millions d’euros a été enregistrée en 2016, alors qu’un bénéfice de 21,6 millions d’euros a été réalisé en 2017.  Le bénéfice net de Zalando dans son ensemble a baissé de 120,5 à 101,6 millions d’euros : les dépenses marketing de l’entreprise ont été moins importantes en 2017 alors que le coût logistique a été plus élevé.  Zalando a notamment ouvert des centres de distribution en France, en Italie, en Suède, en Pologne et dans le sud de l’Allemagne.


Le nombre de clients continue de progresser.  En 2017, le webshop a enregistré 2,563 milliards de visites par rapport à 1,991 milliards de visites l’année précédente.  Le nombre de clients actifs a augmenté de 19,9 millions à 23,1 millions et le nombre de commandes a progressé de 69,2 à 90,5 millions.  La valeur moyenne d’une commande a néanmoins baissé de 66,6 à 64,5 euros.