Vers un report des soldes d'hiver ?

Shutterstock.com

Comme cet été, les soldes pourraient bien être à nouveau reportées. Mode Unie y est d’ores et déjà favorable. Les grandes chaînes s’y opposent.

 

Question d’ordre fédéral

La « question des soldes » a également été abordée hier dans De zevende dag sur la chaîne de télévision Eén. La ministre flamande de l'Économie, Hilde Crevits, a déclaré qu'un report des soldes était bel et bien envisagé mais que la décision finale devra être prise au niveau fédéral.

 

Dans le secteur de la mode, les avis sont une fois encore partagés. « J'ai le sentiment que les grandes chaînes ne veulent pas d'un report, contrairement aux chaînes plus petites », a déclaré la ministre. Elle a également souligné qu’une décision rapide bénéficierait à tout le monde.

 

« Clarté rapide »

Dans un communiqué de presse, Mode Unie insiste également sur ce point. « Nous avons impérativement besoin d'une réponse définitive. La période d’attente commence normalement le 2 décembre, soit un jour après la réouverture, et les détaillants de mode veulent savoir ce qu'il en est et comment planifier leur stratégie de promotions », explique la directrice, Isolde Delanghe. Selon Mode Unie, près de 73% des commerçants indépendants sont favorables au report des soldes au 1er février. « Le secteur de la mode se réjouit de pouvoir rouvrir le 1er décembre, mais les pertes subies ne peuvent être rattrapées pendant le seul mois de décembre. La période de vente à prix plein doit donc être prolongée afin que la situation soit viable pour nos détaillants », déclare Delanghe.

Comeos, qui représente les moyennes et grandes chaînes, est fermement opposé à un report des soldes d’hiver. « Les soldes ont déjà été reportées d’un mois en été et le résultat a été catastrophique. Cela s’est également traduit par de mauvais chiffres : sur l’ensemble de la période d’été, les chaînes de vêtements ont fait -17% en juin par rapport au mois de juin de l’année précédente, -30% en juillet et même -5% en août, malgré les soldes, par rapport à août 2019 », déclare le PDG, Dominique Michel. La fédération du commerce affirme qu’un report ne ferait qu’amputer le chiffre d’affaires de janvier. En outre, les consommateurs iront plus que jamais chercher des promotions en ligne, indique Michel.